X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
COMMUNE EL - MAÏN 1957/63
Monday 02 January 2012, a 15:43
Guerre d'Algérie : Photos scènes de vies civile.
 

Mohamed Moh Nedjaa
LE CAIRE EGYPTE : LE PRÉSIDENT GAMAL ABDENASSER REÇOIT DJAMILA BOUHIRED ET ZOHRA DRIF DEUX HÉROÏNES DE LA BATAILLE D'ALGER.
J'aime · ·
·
Il y a 52 minutes ·

  • El Main, petite kabylie
    • Bonjour Mohamed ! Bonne année 2012 et bonne santé !
    • Quel danger représentent les photos de scènes de vies
    • civiles d' un village ou d' un douar isolé faites pendant la
    • guerre d'Algérie alors qu'à l'époque, les capitaines, les commandants et les colonels du F.L.N/A.L.N et les
    • capitaines, les commandants, les colonels et les généraux
    • de l'armée française se disputent dans les maquis mais
    • pas à l'intérieur des villages à quelques exceptions près au
    • début du conflit même si parfois, des élèments parmi les populations civiles se rangent d'un côté comme de l'autre volontairement, de gré ou de force ou bien par contraintes.
    • Les médias courant toujours dérrière les hautes
    • personnalités c'est bien d'un côté, c'est une bonne chose.
    • Mais de l'autre, s'agissant de culture pacifique, pourquoi le
    • partage de photos souvenirs comme celle ci, ne se fait
    • qu'entre les résidents des pays d'accueil et les citoyens de
    • ces mêmes pays sur fond de méfiance à permettre le rapprochement entre les particuliers de pays différends ?
    • Merci beaucoup pour ce précieux partage. ALditAS
    • Il y a 50 minutes · J'aime

La preuve :

loadimg.php

cairn.info

520 × 853 - Le préfet et le général commandant le corps

d'armée.

Vous consultez

Les moyens

de la pacification

Résumé

La spécificité de ce conflit tient dans quelques lignes de

l'Instruction pour la pacification en Algérie distribué aux

chefs de corps : « La population est l'enjeu de l'adversaire

comme des forces de l'ordre. Elle détient la clef de voûte du problème, car le succès appartiendra à celui des deux qui

la fera s'engager dans son action. » Il s'agit moins de

regagner un terrain jamais totalement contrôlé par l'ALN

que de rétablir la confiance de la population. Enjeu politique,

la pacification nécessite de gros moyens en hommes et en matériels.


« Dans le conflit, le pessimisme règne - En Kabylie, les rebelles sont toujours dans le maquis. -

Sunday 01 January 2012, a 11:41
Actualité : " Les Grands débats de notre temps."
 

Bonjour !

Désormais, nos nombreuses recherches sur la mémoire historique se feront en Algérie même, où nous habitons .....Ailleurs, de telles recherches ne se feront que par ceux qui habitent ailleurs. Et si un jour nous avions été destinataires de quelque chose expédiée de l'extérieur sur la base d'une demande dûment satisfaite sur l'ancien site el-maïn, free.fr et que nous n'avons pas voulu être ingrat pour ce geste de gratitude, cela ne veut absolument pas dire que nous cachons quelque chose derrière un bon souvenir déjà reçu et dans le but d'en recevoir un autre par une quelconque contrainte. Non loin de là cette idée. Néanmoins, qui dans le monde entier parmi le monde des humains refuse de recevoir et ni même d'espérer. La perte de l'espoir n'est pas notre domaine dans cette bataille de savoir et de l'avoir pour des buts de pouvoirs....La seule chose dont il faut tenir compte est celle de faire la séparation entre le pouvoir politique en tant qu'exercice d'autorité consistant à prendre des décisions publiques et celle de l'opposition politique fondée sur la critique publique en plein public de façon à influencer pour tirer un pouvoir de décision ultérieurement qui n'est plus la nôtre dûment sur cette page. Ici sur la page El-Maïn, petite kabylie facebook ou sur celle du blog."EL- MAÏN, Kabylie (Algérie)" notre but n'est rien d'autre que le partage culturel par n'importe quel moyen de communication fondé sur les réalités d'hier ou d'aujourd'hui. Solder les comptes non, en parler oui. ALditAS


Bonjour ! fig.1- Oui nous étions des orphelins dès notre jeune âge. Et donc oui, les maladies,
les morts qui les suivent et les guerres aux innombrables victimes, font que pour beaucoup d'hommes soient des enfants de jeunes veuves. Et pourtant, du temps de la vie de leurs
maris, elles ne sortaient pas dehors étant contraintes de mener leurs vies de femmes aux
foyers. Et quand la mort frappent les conjoints avant et en pleine guerre d'Algérie, elles
sortaient pour se cacher des avions et faire grandir leurs petits orphelins. La question qui
se pose et qui n'obtient pas de réponse : " quel voisin, cousin ou oncle se montre volontaire
à s'occuper des affaires conjugales extérieures à la place de telles jeunes mamans pour qu'elles restent toujours à la maison comme du temps de leurs conjoints encore vivants ? " Quelle
réponse donne la religion à ce genres d'ironies du sort ? Ma mère était née en 1926 redevenue veuve en 1954, commençait à sortir accompagnée de sa soeur plus âgée qu'elle en 1956. Elle
meurt à l'hôpital de B.B.A en 1985 à la suite d'une hemorragie cérébrale.

Actualité : " Les grands débats de notre temps présent pour demain mporté de la
page d'un confrére publiée sur facebook :

Fig.2-Mohamed Khalil a partagé une photo de CONTRE L' ETAT RELIGIEUX.
Photos du mur
HOMMAGE A TOUTES LES FEMMES QUI SOUFFRENT mais pas de problème
d'identité mais des problèmes matériels ...
Par : CONTRE L' ETAT RELIGIEUX
J'aime ·
· ·
Il y a 3 minutes ·



    •  via Ahmed Amarouche
      Bonjour Mohamed Khalil ! Le problème qui se pose n'est
    • même pas la question religieuse ou non ? Même la compréhension de l'option démocratique doit être
    • entièrement revue de mon humble point de vue. Dis moi
    • pourquoi ? Tout simplement il s'agit de clarifier
    • sincèrement les choses. S'agit-il d'une dispute entre
    • candidats portant telle ou telle couleur publicitaire ou bien
    • d'une affaire de règle de vie en société ? Si c'est ce dernier
    • cas dont il s'agit, il faudra alors parler de législation et de programme...Où commence par exemple le droit public et
    • où il s'arrête ? Où commence le droit privé et où il s'arrête ?
    • Un bâtiment d'une cité H.L.M disposant de boutiques commerciales à son rez-de-chaussée et qui fait face à une
    • route en grande circulation à l'intérieur d'une grande ou de
    • petite agglomération par exemple relève-t-il du droit privé ou
    • du droit public ? Un photographe professionnel ou amateur habitant dans cette même cité ou bien un visiteur de
    • passage voulant prendre des photos de l'ensemble de cet environnement en se positionnant à quelques mètres de là, ouvre-t-il le droit de faire ça ou non ? Et s'il s'agit d'une carrière
    • qui est ciblée étant donnée qu'elle se situe dans une zone montagneuse s'agit-il d'un droit public puisqu'elle s'expose au public et en public ou c'est une propriété privée à laquelle personne ne peut l'intégrer dans une image ? Et la tierce
    • personne qui exploite la dite photo pour des fins commerciales est-ce-que c'est l'auteur ou c'est lui qui en est responsable par rapport au propriétaire se disant victime ? La vente est réglementée d'accord. Et les achats d'appareils numériques doivent-ils être réglementés ou vendus librement comme les portables et les changes de monnaies étrangères dans les
    • rues sans compter l'outrage aux codes de la route ? Les institutions relèvent-elles dans leurs façades extérieures
    • du droit administratif, public ou privé ? Quel pouvoir contrôle ou doit-il contrôler l'autre ? Où doit-il commencer le secret professionnel et où doit-il s'arrêter ?
      Il y a 9 minutes · J'aime
      il y a quelques secondes · J'aime
  • Rédiger un commentaire...

Bonjour le nouveau jour devant marquer inch Allah la célébration du cinquantenaire révolutionnaire de l'indépendance de notre pays l'Algérie le 5 Juillet prochain... evene.fr via alditas - Je vous apporte mes voeux.- Merci, je tâcherai d'en faire quelque chose. [ Jules Renard ]... » Toutes ses citations » Envoyer à un ami » Cette citation sur un cadeau ? Au Bonbon de Paris Depuis 1950, la société "Au Bonbon de Paris" est votre spécialiste de la Dragée à Reims. Bienvenue sur notre site, où vous pourrez découvrir en détails toutes les variétés de dragées que nous vous proposons. Vous trouverez également un aperçu des contenants et des accessoires disponibles pour réaliser vos présentations et compositions de dragées, quelque soit l'occasion à fêter... N'hésitez pas à venir nous rencontrer. Bonne visite et à bientôt...Afficher la suite
J'aime · ·
·
Il y a 2 heures ·

Saturday 31 December 2011, a 23:54
BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2012 !
 

Saturday 31 December 2011, a 11:06
El-Madjène & El-Maïn : " Villages unis de Kabylie."
 

Exprimez-vous
  • La jonction El Maïn - Lemtardth
    J'aimeJe n'aime plus · · Il y a 17 heures ·



      • El Main, petite kabylie Bonjour Mahmoud ! Merci beaucoup
      • pour ce précieux partage qui complète le précédent envoyé
      • par Omar.
        Il y a 13 heures · J'aime
    • Rédiger un commentaire...
  • eh voilà 3ami Omar :-)
    J'aime· · 



      • Omar Boumesbah Je vise la partie aprés notre maison
      • qui est tout à fait au fond !maintenant l'ensemble des
      • benéficiares ont construit leurs maison;et je pense qu'il
      • y a vraiment jonction!!
        Il y a 17 heures · J'aime.

      • El Main, petite kabylie Notre maison natale quant à elle, se
      • situe juste en braquant l'oeil légèrement de droite vers la
      • gauche à partir du sommet de montagne " Ighil des Aït
      • Amarouche" au milieu de Tichérahine(s), fraction d'Ath Ou
      • Siline. C'est l'une des deux toitures pointues en fixant l'image
      • à partir du cimetière populaire de Tizrotine à partir duquel
      • s'était positionné notre cher Mahmoud dont on souhaite avoir
      • à notre disposition une très ancienne photo de ce lieu dit chez
      • un quelconque collectionneur bienfaiteur culturel universel afin
      • de pouvoir comparer les deux images du passé simple,
      • composé ou dépassé, d'avec le présent de l'indicatif.
        Il y a 8 minutes · J'aime

Friday 30 December 2011, a 14:36
El-Maïn : " Ecole d'anton et maintenant."
 

  • Bonjour !

  • Histoire de notre école
  • Des chercheurs finlandais et américains viennent de
  • résorber les phobies chez des souris en combinant
  • de la fluoxétine, le principe actif du Prozac, avec des
  • exercices de psychothérapies. Si la méthode est
  • applicable à l'homme, on pourrait ainsi traiter les
  • angoisses à la source, ce...
    Source : Futura-Sciences
    Published : 2011-12-30 13:39:00 GMT
    J'aime · Share · Il y a 6 minutes via RSS Graffiti



      • Anna Sacco C'est bien de se le faire croire... Je crois que
      • les psychiatres n'ont décidément reien compris. Ils
      • évitent d'afficher le nombre de suicides à leur actif... sans
      • compter les momies ambulantes sous camisole
      • chhimique.
      • Des vies détruites...
        il y a environ une minute · J'aime
      • Daniel Thureau En espérant que d'ici quelques temps on
      • ne
      • lui découvre pas des effets inattendus et facheux.....
        il y a quelques secondes · J'aime
    • Rédiger un commentaire...

  • Amir Artiste a ajouté une photo.
    J'aimeJe n'aime plus · · 

    • 2 autres personnes aiment ça.

      • Dans la salle de réunion, le 30.12.2011
        Il y a 2 heures · J'aime
      • Jugurtha Amarouche rake 3alama khou
        Il y a 2 heures · J'aime
      • rak bogoss kho ... khamssa wakhmous !!!
        Il y a environ une heure · J'aime
      • Ahmed Amarouche Une salle de réunion : Où ? C'est une
      • belle photo autoportraitiste individuellement parlant. Et si
      • le responsable aussi bien que les honorables présents
      • accèptent un jour ta demande de leur faire une photo de
      • groupe à l'intérieur duquel tu te trouveras, ce n'est pas
      • mieux comme image d'action ? Les temps changent et
      • les hommes aussi. Celles et ceux qui partent (vous au jour
      • comme au jourd'hui un jour), de par leurs bonnes actions
      • au service des autres rentreront sur les pages de l'histoire.
      • Et celles et ceux qui les remplaceront un jour ou l'autre,
      •  prendront le plus grand soin du flambeau reçu de leurs
      • mains, continueront l'oeuvre déjà entreprise par eux mêmes
      • et repasseront normalement leurs propres services à celles
      • et à ceux qui leur succèderont après. Et ainsi de suite.....
        Il y a 14 minutes · J'aime
  • Youcef Aissaoui aime ça.

    • Bonne visite et inspiration Youcef notre
    • fidèle visiteur à qui nous souhaitons la bienvenue sur fond
    • d'un de bon regard et de bonnes léctures. Eh oui,
    • l'éducation comme l'instruction et la culture, c'est un
    • procéssus.
      Il y a 22 minutes · J'aime

  • Rédiger un commentaire...

  • El Main, petite kabylie
Bonjour à toutes et à tous ! El-Maïn, petite kabylie vous souhaite une bonne et heureuse
année 2012 ! evene.fr... Courent les années, le temps de l'âme est immuable.
[ Eugène Cloutier ] Extrait de la Croisière » Toutes ses citations » Envoyer à un ami Nos
yeux représentent les fenêtres de nos âmes....Nos cerveaux lieux de mémoires,
des souvenirs, des connaissances et du savoir. Nos coeurs dégagés de leurs souillures
peuvent être remplis d'amours hérités de nos mamans et de bravours reçus de nos pères
en tant que repaires identitaires.....ALditAS.

El Main, petite kabylie a ajouté une photo.
J'aime · ·
·
Il y a 17 minutes ·

  • Rédiger un commentaire...
  • 2 personnes aiment ça.

    • Omar Boumesbah bravo Ahmed salah pour ce précieux partage!mais peut-on- avoir l'identification de ces jeunots
    • que je pense maintenant sont vieux!!
      Il y a 4 heures · J'aime
    • Youcef Aissaoui A trois par table ! et attention a l'encrier les
    • enfants .
      Il y a 3 heures · J'aime
    • El Main, petite kabylie Eh oui Youcef, tu peux dire ça. Une
    • tâche qui nous tombe sur notre cahier de classe du bout de
    • notre porte-plume coûte cher. Un jour, notre instituteur
    • Monsieur Géry Claude m'avait fait asseoir sur le poêle
    • allumé pendant quelques secondes pour me punir à cause
    • de ça. Je me rappelle bien, comme si ça datait d'aujourd'hui.
    • Là sur cette photo, nous sommes plongé dans une séance
    • de lécture collective. Un livre de lécture pour trois élèves,
    • vois-tu ? Mais à l'époque, c'est l'école qui prend en charge le
    • tout. Ce ne sont pas nous les élèves qui achetons nos livres,
    • nos cahiers et nos outils. Le soir, nous laissons tout en
    • classe. Nous ne prenons rien avec nous à la maison parce
    • qu'il y avait le couvre feu. C'était notre monde scolaire en
    • pleine guerre.
      Il y a 2 heures · J'aime

    • El Main, petite kabylie C'est à nos camarades encore vivants
    • ou encore de ce monde, de participer à les identifier cher 
    • Omar Boumesbah ! Quant à mon nom sur lequel j'ouvre le
    • droit, je vous l'ai présenté avec un immense plaisir.
      Il y a 2 heures · J'aime
    • Youcef Aissaoui ‎"* Le livre unique de francais "* et bien plus
    • tard "* L'ami fidele "* par contre moi c'etait la fesse avec un bambou debout sur une chaise ! le maitre c'etait un mechant legionnaire ! pour avoir essayer de gommer les taches sur le cahier de roulement ( devoir a la maison ) sur la meida ! et la lueure d'une petite flamme de ken'ki ! malgres faible mon
    • pere mettait un tissu sombre a la fenetre !
      Memories , memories , memories ......
      Il y a 2 heures · J'aime
    • El Main, petite kabylie Cher Youcef, la mémoire reste le
    • précieux outil de l'être humain. Ce sont les souffrances et
    • les douleurs avec toutes leurs couleurs qui forment les
    • hommes. Les sucreries c'est bien. Mais on peut quand
    • même en contre-partie attraper les maux de dents. Et nos
    • têtes, souffriront en de-dans.
    • Il y a 24 minutes · J'aime

Nous vous proposons deux autres photos souvenir d'autrefois, d'autres temps
ayant
pour thème la reconstitution progressive de l'histoire de notre vieille école.



El-haoués Amarouche a partagé une page : L'école Primaire Zitouni Aissa.
L'école Primaire Zitouni Aissa Rôle et but de l'école primaire Avant, lorsque seuls les gens
fortunés pouvaient se permettre de faire instruire leurs enfants, c'était un véritable privilège
de pouvoir apprendre. C'était un moyen d'échapper à la pauvreté grâce à l'acquisition d'un
métier et d'un rang plus élevé dans la société.... Nul ne peut se débroui...ller dans la vie s'il
n'a pas acquis un minimum de connaissances. Lire, écrire,... compter, voilà qui est
 aujourd'hui indispensable. Sans ces bases, l'Homme ne peut que rester isolé, sans réelle
possibilité de communiquer autrement que par la parole. Ainsi, au cours des siècles, le but
de l'école primaire a toujours été d'apporter la connaissance à chacun, afin de développer l'intelligence des jeunes élèves. L'instruction permet d'éveiller leur esprit critique, de
développer leur curiosité sur le monde qui les entoure, mais permet également d'intégrer à
l'enfant des valeurs telles que le respect, le partage, l'écoute d'autrui.Elle stimule leurs goûts
du savoir, et cherche à assurer une meilleure égalité des chances . L'école est la première école
de la vie des enfants, c'est la qu'ils vont commencer à éveiller leur esprit, dans le but, à long
terme de former des citoyens conscient de leurs droits et de leurs devoirs. "Voila donc, selon
moi, le but auquel il faut tendre dans un temps donné: l'instruction gratuite et obligatoire ,
un immense enseignement public donné et réglé par l'Etat , les portes de la science toutes
grandes ouvertes à toutes les intelligences. Partout où il y a un esprit, partout où il y a un
champs, qu'il y ait un livre! Pas de commune sans une école. Page : 9 personnes aiment ça
et le dixième qui la repartage avec vous : ALditAS



    • Youcef Aissaoui Ca doit etre une regle de calcul que
    • Abderrazick est entrain de repeter !.. Bon eleve qui
    • s'applique !

      Beau partage .
      Il y a 6 heures · J'aime

    • El Main, petite kabylie C'était la fameuse table de
    • multiplication que nous devrions apprendre par coeur et
    • la réciter devant tout le monde. Notre maître et nos 40
    • camarades de classe compris.
      Il y a 5 heures · J'aime
    • Omar Boumesbah Il n'a pas perdu ses trait et garde les
    • mêmes signes!!!
      Il y a 5 heures · J'aime
    • effet la fameuse table de multiplication ! ! ! ? X ? = ? Celle
    • que je voulais eviter ( a mon tour ! ) c'etait : La table par 6 !

      Re- merci et bonne soiree a vous tous .
      Il y a 4 heures · J'aime

    • El Main, petite kabylie Oui Omar, tu peux dire ça !
      Il y a 2 heures · J'aime

    • El Main, petite kabylie Tu sais Youcef moi ma bête noire,
    • c'était l'arithmétique. Toutefois en 1957-1958, je paie cher
    • aussi les fautes faites dans la dictée....C'étaient des coups
    • de bâtons ou de règles sur les doigts en plein froid hivernal
    • selon le nombre de fautes.Nous étions dans la salle de
    • classe de feu Saïdi Abdelhamid venu succéder à Monsieur
    • Leroux.
      Il y a 2 heures · J'aime· 1
    • Youcef Aissaoui A compter sur des doigts enfles ...
      Tellement on ete terroriser sans aune limite ( le malheure
    • meme si on s'absenter ils viennent nous faire sortir de sous
    • le lit ! ! ! )
      Et tout de suite la corvee : ramasser les megots dans la cour .
      Il y a 2 heures · J'aime · 1

    • El Main, petite kabylie
      Tu sais, moi-même j'ai été contaminé par cette méthode en redevenant un moniteur enseignant en 1965-1966 en l'utilisant dans ma classe. Peut être que certains de mes anciens élèves encore de ce monde dont la plus part sont redevenus des cad...res de l'état aujourd'hui, m'ont gardé rancune. Et pourtant, j'avais une seule idée dans ma tête : c'était de les faire réussir pour que je réussisse à mon tour en obtenant la confirmation dans mon poste de travail et la titularisation. A la suite de mon échec à un concours, j'avais été contraint de changer carrément de sécteur. En 1971-1972, ce que je pense est confirmé par le comportement du fils de ma nièce venu s'instruire en s'installant chez moi en le considérant comme mon propre fils. Un jour qu'il s'était absentué du collège Benbadis, je lui avais demandé de ramasser les papiers du pourtour de notre cité pendant que j'étais occupé à discuter avec un proche. Quelle fût ma surprise et ma panique lorsque le soir venu, il ne rentre pas à la maison après la prière d'El Aïcha.Je le cherchais partout. Aucun signe de vie. Et ce n'est que le 3ème jour de son départ, que je découvre qu'il était parti chez son oncle à Alger et puis chez sa tante.Il faudra

Thursday 29 December 2011, a 15:42
Paris porte dorée : " La cité nationale de l'histoire."
 

Bonjour à toutes et à tous !

Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Création de l'Établissement public du Palais de la Porte Dorée regroupant la
Cité nationale de l'histoire de l'immigration et l'Aquarium

À partir du 1er janvier 2012, la Cité nationale de l'histoire de l'immigration et
l'Aquarium de la Porte Dorée sont réunis dans un nouvel établissement culturel
public de l'État, chargé de développer chacun des deux projets scientifiques et
culturels qui le composent et de mettre en valeur l'ensemble patrimonial du Palais
de la Porte Dorée.
J'aime· ·

Cartes Postales Photos La Porte Dorée 75012 Paris paris (75)


·
Il y a 28 minutes ·

Inspiration constructive et instructive : " Pour construire une maison, il faut niveler
un terrain après son étude afin d'avoir une petite plate-forme pour jeter les fondations
pouvant supporter la construction des murs et la confection de la toiture...Voilà ce à
quoi consiste l'étude des souvenirs par devoir de mémoire dans les matières que sont
la géographie et l'histoire. Tout dans la vie a une histoire...Alors, nous vous invitons à
lire ça, trouvé sur le net : André Citroën (André Gustave Citroën), né le 5 février 1878 à
Paris et mort le 3 juillet 1935, est un ingénieur polytechnicien français, pionnier de
l'industrie automobile, fondateur de l'empire industriel automobile Citroën en 1919."


Thoura imi itsse baye nate akaroyik amakane noughe thanoumi....akinighe akeyefke Rabi thazmarthe laâl à Omar
naghe i.Le problème qui se pose n'est pas l'agression
contre la nature mais le non respéct de l'harmonie
architecturale des maisons à l'extérieur comme autrefois. S'agissant de la fusion ou de la jonction des deux villages
pour en faire un seul et même centre urbain reste quelque
chose de hautement salutaire en attendant que les habitants
du Sud suivront cet exemple pour s'unir avec le village de Guélaguel par le haut Iachache ou par Lota n'Sidi-M'Hend.
Merci beaucoup pour cette importante intervention sur fond de partage de ces belles images nous faisant transporter rendre visite sans nous déplacer de notre place. Et ça aussi, c'est
une merveille qui n'existait pas autrefois. Chaque chose en
son temps, dit l'adage populaire.


Bravo Ahmed salah pour ces précisions !oui inchallah un
seul village à l'avenir du debut d'aguelaguel en passant par
el djamaa el djoumoua-thichrahine lota lamtard justqu'a louazats.nb:cette photo est anciénne un peu!nous
demandons à notre frère mahmoud d'en photographier une nouvelle qui montre que ,oui il ya jonction et fusion entre les
deux villages via trahi !!


A ce moment là, ce sera un jour nouveau qui commence
Omar Boumesbah

Wednesday 28 December 2011, a 14:08
Nancy : " La neige manque de tomber."
 

Bonjour ! Qui parmi les êtres humains qui a le courage d'oublier la disparition de
ses êtres chers et de pouvoir changer de ligne éditoriale minimale reçue des siens à
une certaine époque même révolue ?
alditas-blog.org.over-blog.org
vendredi 13 avril 2007, a 11:40 Itinéraire de mon défunt
père : AMAROUCHE…

La neige est absente cette année à nancy"


J'aime · ·
·
Il y a 2 heures via mobile ·


    • Salut Mess Moussa ! Mais quand même ce joli sapin de
    • Noël la remplace par sa verdure....Et il ne faut surtout pas
    • perdre l'espoir de la voir tomber. L'hiver ne vient que de commencer. Le proverbe dit :
    • " Noël au balcon, pâques au tison ! " Consultes le
    • dictionnaire Larousse pour vérifier ce que je t'avance là.
      Il y a 2 heures · J'aime
    • Ahmed Amarouche Ouma dhe nikini t'sihibighe li jou oui...ni khalaya...L'makla n'bla ifale fale, ame chethe ou a m'bala
    • adhe fale.
      Il y a 2 heures · J'aime
    • Mustapha Belgacem moussa @ le nouvel an sans neige a la
    • place stan ........il manque kelke chose
      Il y a 2 minutes · J'aime
    • Mustapha Belgacem mdr
      Il y a 2 minutes · J'aime

Wednesday 28 December 2011, a 11:56
Thamete lohthe thahma, zithe gale maâsra...
 

    Bonjour Ath Yalla !

....yah srah !

  Aya kchiche awide aguede sou raghe aoudiou !

  Enfant, donnes moi ton pain chaud maison pour te
dessiner un cheval !

  C'était le bon vieux temps des hivers d'autrefois à la
presse à olives.

 

Ahmed Amarouche a commenté la publication de Dino Padano dans Guenzet & environs.

  • 4 personnes aiment ça.


    • Mmmmm ! Ane touma sakhe
    • rouw wa ana n'garab....A y a bismi Allah...gare bouwe !
    • Gare bouwe !
      22 décembre, 18:22 · 1
    • Latifa Fifa mmmm bonne apétit
      Il y a 2 heures · 1
    • Ahmed Amarouche L'makla n'bla ifale fale a me chethe
    • wa m'bala adhe fale !

Wednesday 28 December 2011, a 10:23
Bordj Bou-Arréridj 2011 : " La 1ère neige tombe."
 

Bonjour ! Il neige ce matin du Mercredi 28 Décembre 2011à 9 hdu matin,
sur la ville de Bordj Bou-Arréridj.

L'hiver, une saison propice arrive. Il nous donne de l'inspiration.
Nous prenons du recul sur le temps pour prendre un peu d'élan.
Nous sommes plongés nous les élèves d l'école d'autrefois à El-Maïn
classe de CM2 remplie de ses 40 progénitures de nos villages entre les
mains de notre instituteur Gery Claude.
  • Mess Moussa La neige à BBA c'une bonne nouvelle.et pour elmain?
    Il y a 3 heures · J'aimeJe n'aime plus
  • Bonjour Mess Moussa ! Pour El-Maïn 950 m d'altitude,
  • la montagne d'Aourir Aâjmi 1000 m et Adrar Ou Maza 1029 m, si.
  • ça c'est sûr qu'elle tombe en ce moment même. Que dire
  • alors des montagnes d'Azrou Iflane, Thilla, Aït Braham et
  • Aït Yalla, yiezayaghe ouvridhe naâ ya ?
    Il y a 3 heures · J'aime· 1
  • Mess Moussa Donc vous avez qu'à preparer "abissare"
  • avec un bon poulet fermier et après sortir pour la chasse au
  • lapins! Bsahtkoum franchement c'est un pure plaisir
  • Il y a 2 heures · J'aime

  • Re-bonjour Mess Moussa ! Tu sais à la maison dernièrement,
  • ils en ont fait sek sou dhou vissare, tands que ne kini, je ne
  • l'avais pas mangé depuis 1957. Car à l'époque, mes défuntes tantes Zouina et ma mére Hadjila, elles nous le préparaient presque souvent. Sauf qu'un jour à la découverte d'un akouze
  • dans l'marka. En revanche une autre fois chez le regrétté défunt
  • da Mohand Arab Ouahllal athire hame Rabi à Zonca Birkhadem nous l'avions mangé au dîner avec du poulet bien sûr. Et repartir
  • le lendemain dans son camion GLC cabine avancée à El-Maïn
  • par son chauffeur da Mohand Chérif Ou Mesbah ....Que de souvenirs d'anton sans photos !
    Il y a 5 minutes · J'aime

Wednesday 28 December 2011, a 08:01
Nouvelle république : " Rossignol."
 

Vienne
édition

Un agenda '' Rossignol '' de Montmorillon

27/12/2011 05:24

Les illustrations qui rappellent l'école d'autrefois. Les illustrations qui rappellent l'école d'autrefois. - (dr)

André Rossignol était instituteur dans le Montmorillonais dans les années cinquante. Pédagogue remarquable, il met sur pied de nombreux outils à destination des écoles et en devient l'éditeur. Quel élève n'a pas grandi entouré des « images Rossignol », dont le souvenir ravive celui de l'odeur de cire des pupitres en bois, de la colle en petit pot qui sentait l'amande et de la blouse maculée d'encre aux poignets ? Les nostalgiques de l'école communale seront séduits par l'agenda 2012 « A l'encre violette », tout comme ceux qui posent un regard tendre sur l'éducation. Outre (re) découvrir les superbes images « éducatives » d'André Rossignol, cet agenda permet aussi de noter l'essentiel au jour le jour, d'informer sur les phases de la lune ou les saints du jour.

Aux Éditions De Borée. 120 pages, 12,50 €


 

 

Vos commentaires (0)

Donner votre avis
Pour pouvoir commenter un article vous devez être membre de MA NR.
Cliquez ici pour vous identifier
M'identifer
Si vous n'êtes pas encore inscrit
cliquez ici pour créer votre compte
Créer mon compte
hit?objectId=2243673
4b636b6b6455364d4168734142425a57?_RM_EMPTY_&spacer.gif
Rechercher un spectacle
Tous les départements Indre Indre et Loire Loir et Cher Deux Sevres Vienne Toutes rubriquesFestivals, FêtesFoires, salonsBrocantes, MarchésBals, lotos, thés dansantsExpositionsConférences, LecturesDanseThéatre, HumourPop, Rock, VariétéMusiques actuellesJazz, BluesMusique classiqueBalades, DécouvertesManifestations sportivesAutres Evénements  du   au
(dans le titre de la manifestation)
Rechercher
Quelle " affaire " vous apparaît comme la plus marquante en 2011 ?
  • L'arrestation de Dominique Strauss-Kahn pour viol à New York
  • La bataille entre Liliane Bettencourt et sa fille
  • Le scandale du Médiator et des laboratoires Servier
  • La mise en examen de Jean-Noël Guérini à Marseille
Quelle " affaire " vous apparaît comme la plus marquante en 2011 ? 
L'arrestation de Dominique Strauss-Kahn pour viol à New York
 
50%
La bataille entre Liliane Bettencourt et sa fille
 
4%
Le scandale du Médiator et des laboratoires Servier
 
42%
La mise en examen de Jean-Noël Guérini à Marseille
 
4%
Total des votes : 24
L'actualité en vidéos
-
Châtellerault: un atelier pour public...
fond_player.gif
  • -
    Châtellerault: entre fromage et vin chaud au marché de Noël
  • -
    Dans les cuisines de la Gourmandine
  • -
    Châtellerault: les quinze derniers jours de la tour Rouault
Jazzellerault

La 18è édition de Jazzellerault s'est tenue du 20 au 28 mai 2011 et affiche un bilan satisfaisant.

4b636b6b6455364d4168734142425a57?_RM_EMPTY_&spacer.gif

Tuesday 27 December 2011, a 22:19
Alger : " Une certaine belle époque d'anton."
 

Bonjour !

A l'occasion de la célébration du 33 ème anniversaire
de la regrettée disparition de feu
le défunt président Houari BOUMEDIENE, je vous propose
les léctures suivantes :

" Naâme l'pétrôle n'taâna h'mare ! Li anahoue m'khalate
bi deme n'taâ chouhadas !
" Oui, notre pétrôle est rouge parce qu'il est composé du
sang de nos martyrs....
c'était le temps de la nationalisation des sociétés étrangères ....
49 % du bénéfice tiré
sera versé à ces compagnies ...51 % pour pour l'Algérie...
Ce sont les 2 % de l'indépendance nationale.

Idhakane l'pétrôle al djazaïri ibka itime....(nul ne l'achète,
ça pourra être le cas.
Tout simplement : " la roubama talagna mouwe....Ila bouyou mazalou. Houa
chaab al djazaïri ! ...Si nous avons divorcé sa mère, son père
est toujours là.
C'est le peuple algérien !

Alger à une certaine époque
http://www.youtube.com/watch?v=3VH7MvTA_uI&feature=related
www.youtube.com
كولو تراب بلادكم, او ما تروحوش لفرنسا !!! Qui ne se souvient pas de cette expression des années 70?: "Koulou Trab B'ladkoum ou'matrouhouche L'França !!!!!" C...
http://www.youtube.com/watch?v=QpQEj3c9pDA&feature=related
www.youtube.com
Houari Boumédiène sévère contre La Mauvaise Gestion,
le Laissez-Aller, La négligence et le fainéantisme dans
une visite de travail. 1974/75.
J'aime · ·
·
Il y a 12 minutes ·

  • 2 personnes aiment ça.


    • Bonjour ! Quant à moi,

    • je ne peux pas être contre ma conscience. Je l'estimais
    •  beaucoup pour le plus grand temps qu'il passe à visiter les grands chantiers(route de l'unité africaine, le barrage vert, la commission du tracé des frontières avec les voisins, la
    • défense du prix des matières premières des pays du tiers
    • monde, la justice socio-économique, la politique de
    • l'équilibre régional sur fond de la tenue d'un conseil des
    • ministres au chef lieu de chaque wilaya après un séjour dans
    • son territoire pour visiter les daïrates et à lancer d'autres...
    • Ce qu'il passe à l'intérieur du pays est plus grand que celui
    • d'aller à l'étranger officiellement parlant. En privé, je ne savais rien.Il reste la question politique de la prise de pouvoir ou des divergences de points de vues au sein des instances de la révolution, ce-ci dépasse mes compétences. Que Dieu agrée
    • son âme. De son vivant, il était le père des pauvres et des
    • faibles.

    • EEEEEEEEEEEN FIN COMMENTAIRE Y'FERRAH

      MERCI Larbi Ahmed Salah Amarouche
      Il y a 8 heures · J'aime. · 1
    • Là on voit que c un adulte qui parle. Un com qui a du bon sens. Merci.
      Il y a 8 heures · J'aime
    • en tout cas c'etait le bon vieux temps!!!!!!
      Il y a 8 heures · J'aime
    • Larbi Ahmed Salah Amarouche Oui Alger à une certaine
    • belle époque, je suis parmi les trop cons, parce que nous
    • étions trop bons. Un adulte qui parle Dieu merci que ce soit
    • ainsi. Notre conscient. De toutes les façons, quoi qu'on fasse,
    • on ne pourra pas être aimé ou plaire à Monsieur tout le
    • monde y compris même, au sein du clan de nos propres camarades d'anton.
      Il y a 8 heures · J'aime · 2
    • Larbi Ahmed Salah Amarouche Oups ! tu a mal lu mon ami,
    • j'ai écrit COM, pas con, hacha lillah.
      Il y a 8 heures · J'aime· 2
    • CHKOUN HADJALEK HAD LEMHADJ'YA ?
      Il y a 8 heures · J'aime
    • Larbi Ahmed Salah Amarouche Bonjour Alger à une très belle époque ! Vous avez entièrement raison. Ma visibilité en tant que dispositif de sécurité commence à diminuer et donc à me faire défaut. Je vous prie de bien vouloir m'excuser. JE VOUS DEMANDE PARDON. J'AIME BEAUCOUP Alger et donc je vous estime vous mêmes.

http://www.youtube.com/watch?v=9PKN2skAqew&feature=related
J'aime · ·
Larbi Ahmed Salah Amarouche
Al mare houme Houari Boumediène rafadha ane takoune
allougha al arabia loughate chiare wale gharamiate fakate (...)...Houari Boumediène avait fait l'erreur de supprimer
l'école normalede formation des instituteurs de Bouzaréah
la plus perfo...rmante et lla plus grande d'Afrique parait-il, le
remplacement de l'académie par des directions mais il avait
la sagesse de démocratiser l'enseignement quoi que la
corréction de l'hégémonie de la langue française sur la langue arabe par le renversement des emplois du temps à l'école est
une autre erreur de mon humble point de vue. Quant au terme utilisé en économie : " la terre à ceux qui la travaillent, " l'interdépendance des trois révolution dite la tryptique, les programmes quiquennaux ou quadriennaux tout autant que
les perspéctives sptennales de développement
socio-économique du pays, il ne s'est pas trompé
politiquement. Les erreurs peuvent être seulement
techniques dans leurs mises en application sur le térrain je
pense. Faudra-t-il donner ou confier les terres agricoles à
ceux qui les grignotent ?

Il y a 2 heures · J'aime

Tuesday 27 December 2011, a 21:06
Chine : " Inventions téchniques & découvertes scientifiques."
 

Le TGV chinois voyagera à 500 km/Heure

Express.be - il y a 44 minutes
Fabriqué par une filiale de CSR Corp., le fabricant de trains le plus important de Chine, il est conçu pour ressembler à une épée ancienne chinoise. ...
J'aimeJe n'aime plus ·
· ·
Il y a 6 minutes

  • Rédiger un commentaire...
Bonjour ! Sciences & techniques : La Chine lance son 10e satellite du programme
Beidou 视频播放位置... 下载安装Flash播放器 La Chine a lancé avec succès un nouveau
satellite à 05h07 heure de Beijing, le 10ème de son propre système de navigation et de positionnement global connu sous le nom de Beidou (Compass), a indiqué le centre de
lancement. Le satellite, lancé depuis le centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest), a été transporté vers son orbite géostationnaire par une
fusée Longue-Marche-3A. Il s'agissait du 153ème lancement effectué par une fusée de type
Longue-Marche. La structure de base du système Beidou vient donc d'être mise en place, et
les ingénieurs conduisent actuellement des tests et des évaluations complètes de ce système.
Selon les déclarations des autorités, le système fournira des services de positionnement et de navigation en temps réel pour la Chine et les régions voisines avant la fin de l'année.
Davantage de satellites seront lancés d'ici la fin 2012 pour le système Beidou afin d'étendre
sa couverture et d'améliorer les services. Le système de positionnement et de navigation
global Beidou sera achevé en 2020, avec 30 satellites en orbite. Débuté en 2000, le système
Beidou a été conçu pour mettre un terme à la dépendance de la Chine envers le système
américain, le GPS (Global Positioning System). Source: Xinhua.
J'aime ·
· ·
Il y a 9 minutes



    • Jsk Zeggagh oui
      Il y a 6 minutes · J'aime
    • Vois-tu un peu JSK Zeggagh la différence entre la culture
    • de la derwacha et celle de la vérité fondée sur les lumières ?
    • Qu'en dis-tu des appareils photographiques numériques miniaturisés avec cartes mémoires qui se vendent d'un côté
    • sur le marché et la réticence de certains cercles à mentalités encore fermées de bien vouloir accepter de faire des photos pacifiques en plein public pour le plaisir et sans faire de mal
    • à personne ? Où commence l'autorisé et s'arrête pour laisser
    • sa place de droit à l'interdit ?
    • il y a quelques secondes · J'aime
    Larbi Ahmed Salah Amarouche recommande un lien.
    SALSES-LE-CHATEAU Pour clore l'année, le centre
  • culturel propose une cinquantaine d'oeuvres de deux
  • artistes féminines qui affichent leur passion à travers le
  • collage et la peinture.Martine de Pertat a vécu au village
  • avant de migrer sur...

Tuesday 27 December 2011, a 07:57
L'impérialisme & le féodalisme pervers.
 

UN BRAVE !
www.liberation.fr
Le président Hugo Chavez a qualifié lundi, à la veille de la fête du travail, ces institutions de «mécanismes de l'impérialisme» destinés à exploiter les pays pauvres.
J'aimeJe n'aime plus ·
 · ·
Il y a environ une heure ·


    • Bonjour Akli !
    • J'attire aussi ton attention sur les grandes familles riches
    • sans se fatiguer d' intérieurs des pays pauvres qui
    • exploitent, manipulent, influencent, complotent, poussent,
    • attirent, mouillent, renversent, punissent et récupèrent les
    • enfants de familles pauvres en se camouflant par l'astuce
    • des tricheries et des ruses. Si la justice sociale se trouve
    • mal menée quelle alternative trouver ?
      Il y a 21 minutes · J'aime
    • Akli Mansour en visitant l'histoire, on voit que le monde
    • a tjrs été comme ça ! injuste et impitoyable envers les
    • faibles !
      Il y a 19 minutes · J'aime
    • Larbi Ahmed Salah Amarouche Cher Akli, je ne vise pas
    • bien sûr dans mon précédent commentaire, l'ensemble
    • des familles riches. Ce que je souligne est de parler de
    • familles à mentalités féodales et vérreurses qui utilisent
    • la ruse à la place de l'effort à la reconnaissance des mérites
    • de chacun(e). Oui ce que tu dis est vrai et démontré par la
    • lécture objective de l'histoire du monde socio-économique.
      Il y a 8 minutes · J'aime
    • Larbi Ahmed Salah Amarouche Pouurai-je afficher votre
    • article et nos commentaires sur mon blog ?
      Il y a 7 minutes · J'aime· 1
    • Akli Mansour Bien sûr, mon ami, faîtes, j'en suis honoré !
      il y a environ une minute · J'aime

Monday 26 December 2011, a 21:57
Respéct& considération.
 

Bonjour !

Respect : honneur, estime, considération
icon_user_fiche.gif Par Norm Anderson  |  icon_details_comm.gif3 commentaires  |  Lu 4084 fois
icon_txt_taillem.gif  icon_txt_taillep.gif  icon_txt_pdf.gif  icon_txt_imprimer.gif 
 
btn_telech_readspeaker.gif
"Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques"
Romains 12.10

Le respect consiste à avoir beaucoup de considération envers l'existence, les idées et les opinions des autres.  Respecter les autres, c'est les traiter avec dignité et honneur.  Le mot ‘respect' vient du latin "respectus", qui veut dire regarder.

Montrer du respect, c'est construire une passerelle permettant
de développer des relations fructueuses et saines avec les
gens.  Par exemple, pour s'entraîner à encourager autrui, nous devons d'abord leur accorder du respect et prendre conscience qu'ils existent et qu'ils ont de la valeur.

Le respect constitue la base de la civilité au sein d'un groupe et d'une société.  Il s'agit d'un ingrédient fondamental pour le développement de relations de qualité et pour une vie agréable.

Le manque de respect – ou irrespect – n'est pas beau à voir. 
Il se caractérise par le mépris, le déshonneur, le manque d'attention, le manque d'estime.  Des gens qui ont tendance à s'ignorer, à agir parfois comme si l'autre n'existait pas.  Il rend délicates les nécessaires interactions, engendre du stress et
peut même se transformer en conflit.  L'impolitesse devient
chose courante.  On néglige de plus en plus la courtoisie.  Et malheureusement, pour certaines personnes, ce
comportement devient parfois une habitude ; elles ne savent
pas ce qu'est le respect et l'ont rarement vu mis en pratique.

Les gens recherchent le respect parce qu'ils veulent sentir
qu'ils comptent, qu'ils ont de la valeur.  Et nous avons tous
besoin d'attention – ce qui est une autre facette du respect. 
En fait, les enfants (et parfois même les adultes) créent des problèmes juste pour ‘attirer l'attention'.  Commencez donc à accorder du respect à ceux que vous rencontrez et vous
découvrirez vite comment vos relations s'amélioreront avec
eux.

QUELS SONT LES AVANTAGES D'UN PLUS GRAND
RESPECT ?


·    Les gens s'acceptent, reconnaissent la valeur de l'autre
·    L'estime de soi est saine
·    Il y a moins de risque que certaines personnes ne créent
des problèmes pour simplement "attirer l'attention"
·    Le stress diminue
·    La qualité de vie augmente
·    L'amitié se trouve renforcée
·    L'esprit d'équipe se développe
‎24 Décembre 2011 à 9 h 30 minutes : Quatre pas d'al mahiba (amitié) avec
si El Madani
à B.B.A.
J'aime ·
· ·
samedi, à 19:02 ·

  • 2 personnes aiment ça.

    • Omar Boumesbah le quel si El madani frère Ahmed salah?
    • la prise était faite un peu de loin!bravo pour le partage!
      samedi, à 20:06 · J'aime
    • El Main, petite kabylie Bonsoir Omar ! Oui c'est un peu loin...
    • C'est si El Madani ancien compagnon d'armes de ton défunt
    • père si Salah Allah i rahmouwe entre 1958-1962. !
      samedi, à 21:04 · J'aime
    • Omar Boumesbah Alors c'est si EL Madani Ouchibane!longue vie aux djounouds ALN qui sont encore parmis-nous!!
      samedi, à 21:13 · J'aime
    • Ahmed Amarouche Oui c'est bien lui : si El Madani dont
    •  je garde un très bon souvenir de lui. C'est un chic type...
    • au large sourire, dynamique, ouvert et estimé de tout le
    • monde chez nous parmi celles et ceux qui le connaissent
    • pendant la guerre et plus particulièrement pendant l'installation
    • du refuge à la maison de feu Mounnah Derradji ou Siline à Tichérahine le mois de Mai 1962 et après...
      samedi, à 21:21 · J'aime· 1
    • Omar Boumesbah Il détient beaucoip d'information ,sur le déroulement de la résistance dans notre région!
      samedi, à 21:25 · J'aime
    • El Main, petite kabylie Mais oui puisqu'il était un ancien commissaire politique à qui succéde parait-il ton père Allah irahmouwe si je ne me trompe pas.
      samedi, à 21:28 · J'aime
    • Omar Boumesbah C'est lui en personne qui m'avait
    • annancé cette information lors de ma derniére visite à l'organisation "ONM" de BBA!
      samedi, à 21:33 · J'aime
    • El Main, petite kabylie Alors si tu lui demandes un quelconque
    • écrit ou manuscrit sur ça, est-ce possible de l'obtenir ?
    • C'est très important ça, je pense.
      samedi, à 22:02 · J'aime
      Rédiger un commentaire...

Bonjour !

Comment s'appelle-t-il le type que je rencontre ce matin du 24 Décembre 2011 à l'avenue Houari BOUMEDIENE - Bordj Bou-Arréridj ?

" Aah si c'était à refaire, " dit l'autre.
J'aime
 ·
· ·
samedi, à 16:12 ·
 قرارات  مؤتمر الصومام 

Extraits du procès-verbal du congrès du

20 Août1956 I) —La plate ...

www.cnerh-nov54.dz/cnerh/krarate.htm
En cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
I) —La plate-forme politique dont on lira plus loin les
principaux extraits a été .... NOTA : Les commissaires
politiques
auront les mêmes grades que les officiers ......
la lutte armée
par l'A L N l'unanimité nationale du peuple algérien 'soudée
par ...

Monday 26 December 2011, a 07:47
Culture : " La Recherche des souvenirs."
 

Bonjour ! Si au sein même de l'armée française représentative de la puissance
administrante des documents de grande importance comme celles de ces militaires
qui ne retrouvent aucune trace de leurs lieux de séjour en Algérie pendant cette
période troublante, comment voulons-nous un jour retracer nos souvenirs dans
la vie civile vécue, subie et non choisie en des lieux les plus isolés et les plus
dangereux à l'époque des faits comme El-Maïn ? Mais quand même, l'espoir chez
l'être humain est toujours permis.
Larbi Ahmed Salah Amarouche aime un lien.
GUERRE D'ALGERIESOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTEAvant-Propos d'Henri ALLEG
L'auteur de La QuestionAvant-ProposC‘esten février 1961 que
Jacques Tourtaux, comme des dizaines de milliers de
 jeune… Hébergé par OverBlog
J'aime·
· ·
Il y a 5 heures

  • Rédiger un commentaire...
J'aime·
· ·
Il y a 6 heures

Courrier international a partagé un lien.
www.courrierinternational.com
En incitant Paris à balayer devant sa porte avant de
condamner le génocide arménien, le Premier ministre turc
a ouvert la voie aux historiens algériens : oui, un génocide
a bel et bien été commis dans l'ancienne colonie. Le point
de vue de l'historien Mohamed El-Korso.

    • Roger Puertas Je reçois pas mal de courrier dans ce genre
    •  et c'est pour cela que maintenant je posterais tous ces
    • messages auxquels je n'ai pas de réponses satisfaisantes
    • au cas ou quelqu'un puisse y répondre.
      Il y a 3 heures · J'aime
    • Ahmed Amarouche
      Bonjour Monsieur Roger et bon réveillon. Il reste nécéssaire
    •  de mieux publier que de laisser ce genre de recherches endormies dans les tiroirs car de la discussion, de la retransmission des infos par les uns et par les autres,
    • il y a de mon... humble point de vue, plus de chance de
    • retrouver quelque chose, que de se confronter aux peines
    • perdues. Des photos souvenirs des scènes de vies comme
    • celles là, rajeunissent les vieux et inspirent les jeunes de
    • quelque côté que ce soit surtout, quand la chose ne heurte
    • pas trop les sensibilités. Je salue les soldats qui ont le
    • courage de faire des blogs, de partager leurs photos
    • souvenirs ou de recherches et que dire des anciens
    • moniteurs de sport, des instituteurs, des camarades d'écoles,
    • de centres d'apprentissages, des cafetiers maures, des
    •  forgerons, des épiciers.........des artisans cordonniers.............
    • Un capitaine comme Georges Laurent installateur du poste militaire français avancé d'El-Maïn le 07 Avril 1957 sous les
    • ordres de la 19 ème D.I 4 X4 SP 86692 FM même mort, sa
    • photo reste inconnue du public qui ne le connait pas et de
    • celui qui se souvient de lui sans pouvoir la regarder
    • voyez-vous ? L'un de ses anciens soldat Naourt Albert parle
    • de lui dans son livre publié chez liv'editions que vous
    •  retrouverez en tapant ça sur google, et sur lequel se lit
    • capitaine le pseudo JOJO sans photo.
      Il y a environ une heure · J'aime


Sunday 25 December 2011, a 21:18
La vie en mode : " Réveillon à travers le monde."
 

   Bonjour !

  Comme Dieu le Tout Puissant Créateur, Le Savant
Suprême est beau, il aime les oeuvres d'art qu'Il donne à
celles et à ceux qui font purifier leurs coeurs, font travailler
leurs têtes, font bouger leurs mains adroitement par
la précision du bon regard.

   Je viens d'importer du net ces belles images du blog "modes et tendances"avec demande d'autorisation parallelement au collage du partage sur ma page facebook...

  

Noël à travers le monde

Il ne reste plus que 2 jours avant le Réveillon de Noël. Vous avez acheté des cadeaux ? Décoré la maison ? Vous avez fait les biscuits de Noël ? Car moi oui, j'ai tout fait, il ne reste plus que 2-3 petits détails, mais le reste est bon !

Noël est une période magique. Tout le monde est de bonne humeur, les villes sont décorées et tout le monde attend avec impatience les cadeaux de Noël.

Je vous laisse découvrir une sélection de photos qui montrent comment les différentes villes se préparent pour les fêtes et je vous dit Bonnes Fêtes de Fin d'Année !!!

Brussel Belgique Noël à travers le mondeBrussel, Belgique

champs elysees illuminations noel 2011 540x360 Noël à travers le mondeParis, France

consulting group picks vienna as top city to live 2011 11 30 l Noël à travers le monde

Vienne, Autriche

London Noël à travers le mondeLondon, UK

Prague Noël à travers le mondePrague, République Tchèque

Rockefeller Christmas Tree New York Noël à travers le mondeNew York, USA

 



  

Sunday 25 December 2011, a 18:29
Le réveillon en Alsace par Nicole Schneïder.
 

Nicole Schneider a partagé une photo de Marc Pierville.
Petite photo prise lors du marché de noël de Colmar !
J'aime · ·
  ·
Il y a 12 minutes ·

Sunday 25 December 2011, a 11:55
Tazlamon village par Hocine BENSEBANE
 

El Main, petite kabylie
  
   Fig. 1 - Le village de Roquecourbe - Minervois.

  Fig.  2 - Paysages du Titteri
  
 
tn?sid=3705236886&mid=ALGxktkAAT%2fhTvjHhAWpGBxrldg&midoffset=1%5f932%5f1%5f122812634%5f0&partid=2&f=274&fid=%40S%40Search&ctype=image%2fpjpeg&res=90x90     
Hocine Bensebane


je vous invite à découvrir mon village sur le blog de Tazla

http://www.tazlamonvillage.zeblog.com/                              
 


 tn?sid=3705236886&mid=ALGxktkAAJIGTvivjgwkimaAzak&midoffset=1%5f6518%5f1%5f122803117%5f0&partid=2&f=274&fid=%40S%40Search&ctype=image%2fjpeg&res=90x90    Slimane Azem.jpg


  Bonjour Hocine !

  Oui, tes correspondances épistolaires sur le net
et tes précieux commentaires me manquent
evidemment et c'est pourquoi le commentaire de
Bachir Dehal m'inspire et me fait souvenir.Je te souhaite
un bon déménagement et un bon confort dans ton nouveau
mode de vie au Sud de la France pour respirer l'air du midi
tout près de celui de ton propre pays l'Algérie goût de l'une
de ses belles régions la Kabylie de l'Oued Soummam
(Sahel) où se trouvent des oliveraies à pertes de vues, des figuierset d'autres arbres fruitiers entres autres. Quand la
nostalgie du pays conjuguée avec la solitude te gagne,
vas-y à l'une des bordures de la mer Méditérrannée et jette
ton regard tout droit appuyé de ton système d'imagination sur
Alger qui te fait face après tout. Le Minervois, je ne le connais
pas. Puisque tu parles de vignoble, au Sud d'Alger tu
retrouveras tout ça du côté de la Mitidja jusqu'aux monts du
Titteri tout près de Médèa. Alors bonne dégustation à ma
place ! S'agissant de livres d'histoire, c'est plein en France et comme en Algérie sauf que notre région est un peu occultée
ou citée au passage dans quelques pages par certains
historiens ou personnages. Je me limite ça c'est vrai à notre localité mais pas en tant qu'écrivain ou historien et ni même
un chercheur. Un écrivant peut être que ça me va un peu tout
autant que la passion culturelle dans la recherche des
anciennes photos souvenirs ou de celles que je fais
humblement avec mon petit appareil. Ne m'oublies donc pas
à la limite de tes moyens pour me prêter aide et assistance
dans les retrouvailles de ces petits objets. Joyeuses fêtes à
toi aussi, bonne année et bonne santé ....Je t'écrirai après un
autre message à l'occasion. T'as bien fait de te souvenir de
ton propre village Tazla où avaent habité les gens de
Boumsaâda installés là de leurs propres chefs pendant la
guerre faits déménager par les soldats en même temps que l'évocation ou la citation dans ton présent courriel celui de tes grands parents Bounda. Alors, je te propose de toujours faire
des prières pour ta regrettée défunte grand mère que Dieu
agrée son âme tout comme tous nos chers disparus de notre communauté musulmane entres autres paisibles êtres
humains. Merci beaucoup pour ton présent message
réponse.
Larbi dit : Ahmed Salah


Slimane Azem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Slimane Azem
Slimane Azem.jpg

Naissance 19 septembre 1918
Agouni Gueghrane, Kabylie Kabylie, Drapeau d'Algérie Algerie !Algérie
Pays d'origine Drapeau d'Algérie Algerie !Algérie
Décès 28 janvier 1983 (à 64 ans)
Moissac, Tarn-et-Garonne, Drapeau de France France
Activité principale Poète Chanteur
Genre musical Musique Kabyle
Instruments Guitare
Site officiel www.slimane-azem.com

Entourage Ouali Azem

Slimane Azem, né en 1918 à Agouni Gueghrane en Kabylie (Algérie) et décédé en 1983 à Moissac (France), était un poète et chanteur algérien de musique kabyle.

Sommaire

 [masquer

Biographie[modifier]

Slimane Azem est né le 19 septembre 1918 à

Agouni Gueghrane, un petit village situé sur les contreforts

des monts du Djurdjura. Rien ne prédestinait ce fils d'un

modeste cultivateur à un parcours musical. Ecolier plutôt médiocre, il ne se passionne que pour les Fables de la

Fontaine qui influenceront tous ses écrits et compositions.

A l'âge de 11 ans, il devient employé agricole chez un colon

de Staoueli, petite station balnéaire près d'Alger (sur sa plage

avait eu lieu le débarquement français en 1830). En 1937, il débarque à Longwy et trouve un travail de manœuvre dans une aciérie avant d'être mobilisé, lors de la « drôle de guerre », à Issoudun. En 1940, il est réformé et s'en va à Paris où il est embauché comme aide électricien dans le Métro. En 1942, Slimane est à Paris. La capitale le fascine et pourtant le job est rude. Lui qui est habitué à vivre au village au grand air, le voici confiné dans des tunnels et des souterrains huit heures par jour dans le métro. On retrouve trace de cette période dans sa

première chanson :

Ma a ţedduđ a nŗuħ, A muħ a Muħ
Temż' inu tŗuħ d akweŗfi
Deg w Metro daxel uderbuz
L' Pari tezzi fell-i
Waqila tesεa leħruz



Deux ans après, il subit la déportation par les troupes

allemandes et reste en Rhénanie jusqu'à sa libération,

en 1945, par les Américains.


Une rumeur tenace, au cours de la lutte pour l'indépendance,

a insinué que le village natal de Slimane se serait rallié aux

forces d'occupation françaises. Accusé de collaboration, le chanteur est contraint de s'installer en France en 1962. Il

devient alors une voix légendaire que les Algériens de là-bas

ne peuvent écouter que sur Radio Paris dans son quart

d'heure kabyle quotidien. Azem est, de fait, interdit d'antenne

dans son propre pays et ses disques ne circulent que sous le manteau ; on ne lira son nom, en minuscules que dans les

brèves, d'un quotidien du bled. En 1970 il obtient, avec la chanteuse Noura, un disque d'or l'imposant comme une des meilleures ventes hexagonales. Il devient, en même temps

que de grandes vedettes françaises, sociétaire de la SACEM.

A Paris, il décroche la gérance d'un café dans le 15ème arrondissement. Il en profite pour y interpréter ses

premières compositions. Remarqué et encouragé par

Mohamed El Kamel, ancien de l'ensemble Bachtarzi (du nom

de celui qui avait été surnommé le « Caruso d'Alger »), il persévère dans le chant. Slimane enregistre enfin son premier disque avec le morceau « A muh a muh ". Traitant du mal du

pays, ses disques s'arracheront chez Madame Sauviat, l'unique disquaire qui vend à cette époque des albums d'artistes maghrébins et orientaux. Cette femme, d'origine auvergnate,

dont les héritiers gardent aujourd'hui la boutique située

Boulevard de la Chapelle, le présente à la compagnie

Pathé-Marconi.

Au cours des années 70, il fait des duos comiques avec le

fameux Cheikh Norredine et chante en français

« Algérie, mon beau pays » et « Carte de Résidence ».

Au fil des enregistrements, Slimane Azem conquiert un large

public communautaire grâce à ses textes paraboles où il met

en scène des animaux et se pose comme un chanteur

engagé politiquement. Puis son inspiration décline.

Le répertoire de Slimane Azem est donc - à l'image de la

société qu'il traduit - traversé en profondeur par ces bouleversements; sa thématique est, à cet égard, tout à fait significative. Sur les soixante-dix chansons recensées en

1979 (cf. Slimane Azem : Izlan édité par Numidie Music) et qui composent ce répertoire, plus de la moitié sont consacrées

à ce renversement de valeurs avec des titres très évocateurs :

Ilah ghaleb, Kulci yeqleb : Ô Dieu, tout est inversé
Zzman tura yexxerwed : Les temps sont, à présent, troublés
Terwi tebberwi : tout est sens dessus-dessous.



Dans ces chansons du chaos, "Zik" (autrefois) est fondamentalement opposé à "Tura" (aujourd'hui). Dans cet ouragan qui déferle, rien n'échappe au tourbillon : c'est le

règne du «ventre» (aɛbûd) c'est-à-dire des intérêts

bassement matériels, de l'argent (Idrimen), de l'égoïsme, etc.

au détriment de l'honneur (Nnif), de la solidarité agnatique (Tagmat). Cet éclatement charrie tout son cortège de maux,

de misères dont : la paupérisation, l'alcool ("A hafid a settâr", "Berka yi tissit n ccrab"), etc. face à l'alcool, Slimane Azem

oscille toujours, au même titre que Si Muḥ U Mḥend, entre la transgression et le repentir.

Enfin devant la force de l'avalanche cèdent aussi les rapports

entre les sexes, rempart ultime de l'édifice social,

et Slimane Azem de décrire, tantôt avec humour, tantôt avec

une ironie caustique, ces hommes sur lesquels les femmes arrivent à avoir de l'ascendant (Lalla mergaza d win terna

tmettût : dame omelette qui est dominé(e) par sa femme).

Car ce sont bien les valeurs de la société traditionnelle que Slimane Azem défend, au besoin en évoquant Dieu à grand

renfort; la dimension religieuse - sans être dominante - est incontestablement présente dans son répertoire.

Cependant, cette description d'un monde quasi apocalyptique - bien que récurrente - n'a pas l'exclusivité dans l'œuvre de

Slimane Azem; il était et il reste pour toute une génération de Kabyles - par dessus tout - le poète de l'exil : son évocation de

la Kabylie, toute empreinte de pudeur, rappelle la douleur

d'une plaie demeurée à vif, en témoignent des chansons

comme :

D-aghrib d-aberrani : exilé et étranger
Ay afrux ifilelles : ô hirondelle, oiseau messager
A tamurt-iw aàzizen : ô mon pays bien-aimé
(version originale de "Algérie mon beau pays"


Propulsé dans le tourbillon du monde moderne, Slimane Azem

ne s'est pas contenté de se réfugier dans le giron incertain des valeurs traditionnelles, son regard s'est ouvert grand sur le

monde et nous lui devons de véritables poèmes de… politique internationale dans lesquels le ton volontiers satirique n'altère

en rien l'acuité du regard ("Amek ara nili sustâ ?" Comment pourrions-nous nous trouver bien ?). Par ailleurs "Terwi tebberwi" (tout est sens dessus dessous) est dans la même veine. Il faut préciser que Slimane Azem, puisant dans le vieux patrimoine berbère, a «fait parler» les animaux, arme subtile

mais à peine voilée d'une critique politique acerbe

Baba ghayu : le perroquet
Tlata yeqjan : les trois chiens



En cela il marque une fidélité indéfectible au caractère traditionnellement contestataire de la poésie kabyle, l'une de

ses dernières chansons salue avec éclat et avec un titre très évocateur : (Ɣef Teqbaylit yuli was : Sur le Kabyle (ou la

Kabylité) se lève le jour), l'émergence de la

revendication culturelle berbère lors du printemps 1980.
Enfin dans ce répertoire vaste, riche et plein de nuances, se remarque une absence quasi totale de la poésie lyrique,

lorsque cet aspect est effleuré, il ne l'est que par touches extrêmement discrètes; il est certain que ce silence résulte

d'un choix, peut-être est-ce le tribut que le poète a consenti à

payer afin de briser le tabou lié à la chanson, car on rapporte

que Slimane Azem avait le souci d'interpeller les siens au

moyen de chansons qui pouvaient être écoutées «en famille», c'est-à-dire en tous points conformes aux règles de la

bienséance. Il ne renie pas ses racines paysannes et

consacre une bonne partie de ses gains dans l'achat d'une

ferme à Moissac, où il passe six mois de l'année à cultiver sa nostalgie dans ses plantations de figuiers et d'oliviers.

Slimane redoutait la mort dans l'exil. Elle survient un

28 janvier 1983 dans sa ferme.

Aujourd'hui encore, la jeune garde artistique kabyle perpétue

sa mémoire à travers des reprises de ses chants les plus bouleversants.

Le chanteur Rabah Asma a repris certains de ses titres. En

1995, Lounès Matoub a repris le titre

Effegh A ya jrad tamurt iw, dirigé cette fois contre le pouvoir algérien.

Depuis 2008, la ville de Moissac a décidé d'honorer l'ancien chanteur berbère en donnant une place qui porte son nom[1].

Il était frère de Ouali Azem, député de 1958 à 1962 sous la Ve République.

Chansons célèbres[modifier]

  • A Muh A Muh traite des conditions de vie des immigrés.
  • Effegh a ya jrad tamurt iw (Sauterelles quittez mon pays)
  • dénonce les conditions de la colonisation.
  • Ghef taqbaylit yuli was (Le Jour se lève sur la langue kabyle)
  • est un hommage au Printemps berbère.
  • La carte de résidence, chante les difficultés de l'immigration
  • et de la délivrance de ladite carte.
  • Algérie mon beau pays, chant nostalgique

Discographie complète[modifier]

  1. Ma tedduḍ a nruḥ (amuh amuh première version 1948)
  2. Aṭas i sebreɣ (avec Bahia Farah)
  3. Nekk akk-d kemm (avec Bahia Farah)
  4. Nekk d lmir (en kabyle et en arabe)
  5. Akagugi di fagh lexbar
  6. Amek a nilli susta (en arabe et en kabyle)
  7. Debza udmaɣ (avec Mohamed Hilmi)
  8. Lalla Margaza
  9. Aẓar di Cina
  10. Ennagh ay aɛabuḍ version 1
  11. Sel-iw af nnabi
  12. Ay ul-iw utub
  13. Allah ɣaleb
  14. A Rebbi lmuddabar version 1
  15. Atha lqum
  16. Tikhras i laavdd addihhddar (avec Mohamed Hilmi)
  17. Iddrimen Iddrimen
  18. Dounith thesghuru
  19. Urideqar
  20. Rebbi Cetch Damaiouen
  21. Ayuliw ilik delhar
  22. Ezman ixarwadh
  23. Ahbib n wul-iw iruḥ
  24. Afrukh Ifileles
  25. Effeɣ ay ajraḍ tamurt-iw
  26. Daɣrib dabarani
  27. Ezzux di lmecmel
  28. Iḍahred waggur
  29. Nedhlab Rebbi add aghyafou
  30. Berkayi Thisith nechjav
  31. Netsruhu netsughal
  32. Ikfa laman
  33. Inas i leflani version 1 (perdue)
  34. A ya tha muth iw version 1 (perdue)
  35. Therroui Theberroui
  36. Azger yaaqel eggmas
  37. Lahvav lwaqta
  38. Zman elghatti
  39. Akmikhdaa rebbi a dunith
  40. Baba ɣayu
  41. A Muḥ a Muḥ (version 2 1967)
  42. Amkerker bumddun
  43. Tha qsitt bumkerker
  44. Inas i leflani (version 2 1967)
  45. 19 Mars
  46. A tamurt-iw aɛzizen (sur 2 rythmes)
  47. A Tigejdit
  48. Aha lala lala
  49. Annagh ay aabudh (vers2 1967)
  50. Argaz T Mattouth
  51. Arrebbi almuddebar (Version 2 1967 ou 68)
  52. Ayamodhin
  53. Ayuliw henniyi
  54. Chfigh etsough
  55. Uc Aayigh
  56. A naker lahsan
  57. Wah rebbi Wah
  58. Muhand u kaci
  59. Iya ouiyac Ahmed
  60. Elqarn Erbatach
  61. Elfoull Di Vaouen
  62. Tlata Yoqjan
  63. Diminou
  64. Atsnaddi add echtcigh
  65. A Madame encore à boire
  66. Amenttas
  67. Aouin ilan del fahem (disque d'or 1970)
  68. Elwaqth aghedar
  69. Gumagh Ademcthigh
  70. Ilukan di ulach lukan
  71. Uliw baqi isxamim
  72. Wiyak al fahem
  73. A nkhemem
  74. A taguitart iw
  75. A ya tha murth iw (version 2 avec guitare seulement)
  76. Asefru
  77. Bu n Adem
  78. Da Meziane
  79. Ddunit
  80. Ezhar iaawjen
  81. Lejdud n zikh
  82. Nukni id nukni
  83. Si moh u mhand yenna-d
  84. Si zik
  85. Tabrat
  86. Tha kvaielith
  87. Tha qsitt en Mouh
  88. Tha qsit el w huc
  89. Tha qsitt en Muh
  90. wa ivenu wa itshudu
  91. Ya mohand 01
  92. Yir lekhvar nelmut
  93. Zic ghilagh dda qessar
  94. La résidence

Saturday 24 December 2011, a 18:18
JOYEUX NOËL 2011 : Evenement culturel.
 

   Bonjour !

  

 

 

  Il m'est très agréable de présenter mes sincères

souhaits d'une BONNE & HEUREUSE FËTE et d'un

JOYEUX NOËL 2011  à toutes les léctrices, à tous

les lécteurs, à toutes les visiteuses et à tous les

visiteurs de confession chrétienne à mon blog.

"info@mail.evene.fr" à votre carnet d'adresses.
logonews.gif newsletter culturelle
Lettre information Culture
Lettre Culture
dimanche 25 décembre 2011 
A la une
5 BONNES RAISONS D'ALLER

À STOCKHOLM
Escapade
g2902.jpg










Relancée par le succès de la trilogie 'Millénium',
Stockholm a le vent en poupe et ne ménage pas ses
efforts pour attirer les foules, même au c?ur de l'hiver.
Il faut dire, qu'entre les marchés traditionnels de Noël
sur l'île de Möja et Utö, la fête des lumières célébrée
avec faste le 13 décembre et la remise du prix Nobel
de la Paix, les prétextes de s'y rendre ne manquent
pas. La preuve par cinq.
aujourdhui.giflettre information Culturelle
evt.gif

31588.jpg









Des jouets et des hommes
[ Arts ]
Lieu : Grand Palais - Paris
du 14/09/2011 au 23/01/2012
Cette exposition, la première
consacrée à l'histoire du jouet de l'Antiquité
à nos jours, rassemble des réalisations
grandioses (jouets princiers, voiture sur mesure,
luxueuses maisons...
 » Lire
citation.gif

Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre.
[ Roy Lemon Smith ]

virgulecita.gif
» Toutes ses citations  
» Envoyer à un ami  
titre_boutique.jpg
1228_5386.jpg
Chocolats Marilyn à la Andy Warhol
Andy Warhol et sa muse

Prix : 14 €

Aujourd'hui : 12,90


» Toutes les citations du monde 
trk.php?z=i3936trk.php?z=i3937
lieu.gif

7555.jpg




La Maison du père Noël
Parcs & Monuments - Rovaniemi, Finlande
Il y a une question que les enfants posent régulièrement
et à laquelle les parents ne savent jamais quoi répondre :
 "Où vit donc le père Noël ?" La ville de Rovaniemi rend
un fier service à l'humanité parentale en lui permettant
de donner une réponse réaliste. Non, le père Noël ne vit
pas dans les nuages, mai...
 » Lire
anniversaire.gif

32642.jpgBertrand Cantat
Sur le nouvel album d'Amadou et Mariam
Après avoir participé au titre Palabra Mi Amor du groupe électro-rock français Shaka Ponk, Bertrand Cantat revient sur le devant de la scène en participant à l'enregistrement de 'Folila', nouvel album du duo malien Amadou et Mariam prévu pour le 26 mars 2012. Le rockeur français s'est rendu en Afrique pour travailler sur six titres de cet album. Un premier extrait d''Oh Amadou' sera en téléchargement le 9 janvier prochain. » Plus sur Bertrand Cantat


» Tous les lieux culturels 
» Tous les auteurs et célébrités 
» Tous les anniversaires du jour 
chronique.gif

Christ est né !
C'est arrivé le 25 décembre 0 :
Naissance à minuit, dans une étable de Bethléem
en Judée, de Jésus, fils de Marie et de Joseph.
Fils de Dieu pour les chrétiens, sa vie, sa ...
 » Lire

Et aussi les chroniques : "Dooouuceeuuuu nuuuiit..." - Tours, ville "Internationale" - Belle équipe

                          Larbi dit Ahmed Salah AMAROUCHE.


Bonjour !

//-) l'occasion de la fête de la naissance du prophète Jésus Christ, Maxime nous envoie ses voeux de BONNE FETE pour les trois religions.
J'aimeJe n'aime plus · · · 24 décembre, 13:37 ·



    • Sadek Benbetka
      Bonne soir d'AHMED SALAH ! À l'occasion de nouvelle
    • année 2012, je vous présent mes meilleurs vœux et je vous souhait une bonne santé et longue vie pleine de bonheur et
    • de prospérité. Oui, grâce à cette dimension humaine que
    • l'islam a pris ...ses rênes, mais ce que je veux dire c'est il
    • faudrait distinguer entre la politisation de ces religions
    • (islamisme, christianisme, judaïsme) et la tolérance,
    • la fraternité que présent ces religions, parce que les
    •  politiciens sèment que la haine entre les peuples et les
    • nations utilisent l'idéologie d'extrémisme, et l'islam nous a
    • donné une faveur de faire des échanges commerciaux et des échanges de salutation avec les autrui (les juifs et
    • les chrétiens), il faudrait pas avoir des idées étroites
    • d'imaginer que le peuple juif et chrétien sont des ennemis, la contribution du psychiatre et sociologue FRANZ FANOUN à la guerre de la libration national sans oublier l'écrivain ALBER CAMUS c'est un exemple vivant que nous permit d'ouvrir nos cœurs aux autres peuples , et les juifs sont occupés
    • d'arracher leurs droits confisquer de trouver leurs terre
    • d'origine ; à l'époque, non c'est pas longtemps je pense dans
    • les années 60 nous avons des juifs dans mon village (akham mbozambil) qui font leurs travail et fréquentent la société normalement
      Mon slogan : vive la tolérance a bas l'extrémisme.



    • 24 décembre, 21:59 · J'aime
    • El Main, petite kabylie
      Bonjour Sadek ! Le mélange du religieux avec le politique et
    • l'action politique (dénuée de la culture civique et morale) avec
    • le religieux est quelque chose d'extrêmement difficile. Au lancement d'une guerre quelqu'en soit sa justification ...pour
    • la lancer, les gens paisibles vivent sous la menace des
    • acteurs voulant se lancer dans la violence. Ils se présentent à leurs yeux comme des vassals ou des complices avec tel ou
    • tel ennemi, sans chercher à prendre un peu de recul, voire un
    • peu de temps pour les comprendre au juste ou argumenter.
    • Et aux yeux des gens ne voulant pas la violence, c'est vrai
    • aussi qu'ils n'apprécient pas ceux qui se précipitent à faire la violence. C'est extrêmement difficile de faire à juste titre la pat
    • des choses. C'est le même phénomène humain d'ailleurs qui
    • nait à l'occasion de la disparition d'un leader, pour des motifs
    • de successions ou d'héritages. Pendant la guerre d'Algérie, il yavait aussi l'aspirant Maillot je crois qui avait volé des armes
    • dans son poste de campement pour les faire acheminer
    • quelques parts dans le djebel pour l'A.L.N et fût tué après une opération de ratissage qui se déclenche immédiatement du
    • côté de l'ex : Palestro "Lakhdaria" pour le rattraper. Le Docteur Chollet avait parait-il soigné des bléssés de l'A.L.N à l'hôpital Mustapha je crois...Il y a l'Islam des lumières, des sciences et
    • des techniques assez clément et l'Islam des violences,
    • comme il y a aussi des politiques mal intentionnées ayant
    • pour thème les disputes de pouvoirs par l'utilisation de la force.
    • Je ne m'y connais pas en sciences religieuses et en sciences politiques, alors je n'aime pas entrer en discussions sur ces terrains là, à la lumière de ce que nous entends et nous
    • voyons comme injustices chaque jour sans pouvoir faire quoi
    • que ce soit car aux yeux d'autres, ce sont des droits libertaires sans aucune règle et pour d'autres, c'est une autre forme de légitimité. C'est très compliqué. Notre état-civil éparpillé ça
    • et là, aucune connaissance généalogique pouvant être authentifiée.Afficher la suite

    • dimanche, à 09:08 · J'aime

Saturday 24 December 2011, a 07:53
Cheikha Chérifa : Chansons préférées des femmes kabyles.
 

Bonjour ! Evene.fr via alditas Un enfant est le plus grand cadeau....
[ Sagesse indienne ] » Toutes ses citations » Envoyer à un ami »
Cette citation sur un cadeau
J'aime· ·

·
Il y a 15 minutes ·
Bonjour !

Le jeune père Sofiane DJAOUD originaire du village de Boutouab -
 Commune de Tamokra habitant à B.B.A, nous envoie sa photo auto-portraitiste
avec sa fille Lyndia. Nous le remercions et souhaitons à tous les deux, une longue vie
pleine de joie et de bonheur à
partager avec toute la famille.
Bonjour ! Notre espoir reste celui de voir le reste de nos autres enfants avoir leurs
propres enfants....inspiré de la citation du défunt poète français Victor Hugo :

"Préservez moi Seigneur
De ne jamais voir de printemps
Sans fleurs merveilles
De nids sans oiseaux
Et de maisons sans enfants"
J'aime · ·
·
Il y a 2 secondes
Bonjour !

Je vous présente une photo de classe forme année 1975 dont le fond est :
l'école Larbi TEBESSI - Bordj Bou-Arréridj que gérait de son vivant, le
regrétté défunt dirécteur, Hadj BELKAALOUL Allah irahmouwe....

Source http://www.trombi.com/
  • Rédiger un commentaire...
Bonjour ! Merci pour ce partage de jolis timbres d'autrefois et JOYEUX NOËL !
popodoran.canalblog.com
Issu d'une large consultation
de nos compatriotes
étalée sur un an ‘‘Le...
J'aime · ·
·
Il y a 12 minutes
Chérifa chante :
Basm Allah anve dhou ou A nave dhou dhe gal khiire
Athe rabade tah mametse ...
Ame laâ youne natiire Basm
Allah anve dhou ou
A nave dhou gayamase
Athe rabade tah mametse
Youghitse oughila a se
Avroude ithe kane doure the
Wadha fouse wa dhal hanii Y a
Rabi va adhe fellase
Yire laâvdhe ime ghoulii
You rou rou rou we Daye ! daye
Ade made l'ghaïta ni à Malek
Zenati Tsaghe awale n'dak
Laârvi n'l'Algérie Soufe m'lih lahna kike !
Ghrazede I Makhlouf ou Hamdikène
Adhiouathe table ni
Athe na oussane de ikafafane
Wine de yidhe sène ikérri Srahasse kane i chenou ni :
Iloul wak chiche dhale la kake Ithidife kane dha khelak (bis)
Walik a l'hamde a Rabi Matchi dha ale avdhe a hamake
Iloule wak chiche dhile m'zi (bis)
Walike a l'hamde a Rabi Matchi dha a l'ave dhe ime ghouli...
J'aime· ·
·
Il y a 12 heures ·

  • Khedidja Utkin aime ça.

    • Omar Boumesbah Bravo Ahmed salah pour le partage !
    • on avait l'habitude de l'entendre lors des mariages et
    • juste le lendemain (le matin);c'était des moments
    • formidables!
      Il y a 11 heures · J'aime
    • El Main, petite kabylie Alors bonne écoûte Omar sans que
    • ce medh ne te dégoûte !
      Il y a 10 heures · J'aime
    • El Main, petite kabylie Bienvenue et bonne écoûte
    • Khedidja Utkin !
      Il y a 17 minutes · J'aime

Friday 23 December 2011, a 10:47
Bienvenue dans le lot et Garonnne.
 

vidéo : ma chère

vieille école

jeudi 22 décembre 2011
par  Jean Marie Richon
popularité : 3%

PowerPoint - 2.7 Mo

Que de souvenirs impérissables et quelle nostalgie

en visionnant ce document. je ressens une grande

émotion car vraiment ces images sont imprégnées

de simplicité, de bonheur, de tendresse et d'insouciance.

Bref , l'école d'autrefois malgré tout ce qu'on peut en dire

quant à sa rigueur et à sa sévérité , a quand même

véhiculé des valeurs essentielles , fondamentales et

universelles.


C'est un document qui m'a été adressé par une

personne venue à Lamarque assister à une séance de

classe à l'ancienne.


Je la remercie beaucoup.


Le maître d'école


Documents joints

Flash Video - 3.5 Mo
Flash Video - 3.5 Mo

Commentaires

Logo de AMAROUCHE
vendredi 23 décembre 2011 à 09h09, par  AMAROUCHE

Bonjour !

Votre chère vieille école et ses valeurs, vous avez

entièrement raison de le dire et de le redire à toutes celles

et à tous ceux qui aiment l'évocation émotionnelle de tels souvenirs et encore plus en visionnant ce document qui

veut dire long.


Car moi aussi pour enchaîner j'en garde beaucoup de

souvenirs sur ma propre vieille école des années

1950 - 1960 à El-Maïn aussi bien que celle de mes

propres enfants à B.B.A.


1952- 1954 Ecole publique d'El-Maïn

(académie de Constantine), je ne me rappelle même pas

si nos instituteurs d'anton nous en avaient fait des photos

de groupe ou pas ? Mais leurs noms, la distribution des

jouets à la veille des vacances, les jeux et les promenades,

si.


Ce sont de jeunes instituteurs civils…..A la veille de notre

départ à l'école buissonnière au commencement de la

guerre quelques parts avant l'occupation de notre école par

les militaires la retransformant en caserne, je me rappelais

de l'arrivée de nos deux instituteurs l'un muni d'une 4 cv et

l'autre d'une 2 cv nouvellement acquises par eux….Nous

avions été emerveillés nous les élèves de cette voiture 2cv

qui balançait à cause des secousses lorsqu'elle arrive en

roulant sur la piste située au Sud par dessus notre école.

On dirait qu'elle danse.

Nos instituteurs étaient Monsieur et Madame Germaine

notre première institutrice de la classe de 4ème, Messieurs, Rivalin, Calme et Forêt sans savoir le niveau d'instruction de

mon père et grand père encore plus le nom de leurs instituteurs…..Que sont redevenus mes camarades et mes anciens instituteurs ? Je l'ignore.

Nous n'avions repris le chemin de l'école une partie de mes anciens camarades et moi même qu'en 1957 à l'école

primaire de Beni-Hafed située à quelques 15 kms de notre

localité El-Madjène faite déménagée par le capitaine Louis

Audry sans savoir la date précise et nous étions tombés entre

les mains de Monsieur BENHALLA Lahlou un homme de très grande taille vêtu d'une chemise blanche bien propre et

cravate portant sur sa tête bien faite, une chéchia rouge

d'Istanbul. Nos avions fait nos études entre ses mains

pendant quelques trois mois.

Au mois d'Avril 1957, un nouveau poste militaire s'installe

après le premier à El-Maïn. Un nouvel ordre tombe pour

retourner à nos villages respéctifs quelques habitants

d'El-Maïn et une majorité de gens originaires d'El-Madjène.

C'était alors une autre occasion de retourner à l'école vers

le mois d'Octobre 1957 pour tomber entre les mains d'un instituteur soldat nommé Zerga mais dans un autre local commercial réaménagé, et être entre les mains de ce

nouveau type affecté là sous les ordres du capitaine

Georges Laurent de la 19 ème division d'infanterie, 4ème

régiment de dragons, 4ème escadron SP 86 692 F.M


Quand celui-ci part à laquille, c'était Monsieur Leroux qui le remplaçait l'année suivante 1957-1958. L'année suivante 1958-1959, c'était Monsieur Saïdi Abdelhamid 1958-1959

et ce dernier était de forte carrure nous faisant simultanément

la classe et le sport que nous découvrions pour la première

fois de notre vie. En 1960,d'autres locaux s'ouvrent pour

accueillir le plus grand nombre d'élèves et inscrire même à

l'école pour la première fois de leur vie les filles de nos

villages à l'école privées d'études depuis 1830 si ce n'est

avant à l'exception des cours coraniques dans les mosquées parce que les villages de Boufenzar,Taourmit, Aourir,

Mezrarègue, Ouled Halla (Janet) et Takrombalt étaient vidés

par les soldats de leurs habitants pour les faire déménager

à El-Maïn redevenu un camp de concentration en quelques sortes…..Monsieur Naze Daniel prend la classe des jeunes

filles et Monsieur Géry Tourney, Brilland, Dejuan, Hervé Boussard….ceux de nous les garçons. Des moniteurs de

sport arrivent….Badji, Moulay, Saouli, Brakta Amar,

Benmostepha, Chikhi, Perrin, Jean Pierre, Valembois vers 1960-1962. Que de souvenirs sans photos.

Ahmed Salah

Commentaires

Logo de AMAROUCHE
vendredi 23 décembre 2011 à 22h04, par  AMAROUCHE

Bonjour !

Pour appuyer les versions de mon précédent commentaire

sur le monde scolaire en temps de guerre, je vous propose

ces deux liens qui peut être peuvent vous intérésser :

1 - Le Télégramme - Bretagne - Algérie.

Le retour d'un appelé en Kabylie
www.letelegramme.com/…/alg… cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
Le retour d'un appelé en Kabylie. 19 octobre 2011. Réduire le texte ; Agrandir le texte ; L'article au format PDF ; Imprimer cet article. À l'invitation du réalisateur …

2 - Guerre d'Algérie. Un voyage « au-delà du pardon … - Le Télégramme
www.letelegramme.com/…/gue… cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
15 déc. 2011 – Un voyage « au-delà du pardon » -

« Je pouvais m'attendre à bien des … La jeunesse d'Albert -

De la Bretagne à l'Algérie » Pratique Albert …

Site web : Notre chère vieille école publique d'El-Maïn.

http://www.alas.blog.mongenie.com


  • Bonjour ! Nous vous proposons le lien évènementiel entre le présent, le passé et
  • le futur : Web 1 nouveau résultat pour A l'école d'autrefois... vidéo : ma chère vieille
  • école - www.lagruere.info Bref , l'école d'autrefois malgré tout ce qu'on peut en dire
  • quant à sa rigueur et à sa
  • sévérité , a quand même véhiculé des valeurs essentielles , fondamentales ...www.lagruere.info/spip.php?article412Afficher la suite
    www.lagruere.info
    Il s'agit d'un site dans lequel , Jean -Marie RICHON, raconteur
  • de pays , parle avec passion de son terroir , de la manière dont
  • il le fait découvrir. il vous amène dans un voyage initiatique au coeur d'un territoire qu'il connaît bien , à la rencontre des gens,
  • des paysages, de la faune et de la fl...
    J'aime · ·

    • Rédiger un commentaire...

  • ‎100117030825813303.jpg

    ns365050.ovh.net

    478 × 355 - Pendant la guerre d'Algérie, Bordj Bou Arreridj faisait partie de la Wilaya
    J'aime· ·
  • Question posée par Envoyés Spéciaux Algériens
    J'aime · ·



      • El Main, petite kabylie
        Cette question ne date pas d'aujourd'hui pour celles et pour
      • ceux qui veulent ou qui ne veulent pas de son officialisation
      • et ce, depuis les années 1980. L'autre question qui se pose
      • au cas où le pouvoir accepte cette revendication légitime...
      • d'une partie de la population algérienne est celle des retranscriptions sur des registres de l'état-civil. Les lois
      • sont-elles rétrogrades ou bien elles s'appliquent à partir du
      • jour de leurs promulgations au journal officiel de la
      • république algérienne démocratique et populaire vers l'avenir
      • ou bien prennent-elles en compte un certain passé ?
      • La gestion des registres de l'état-civil anciennement tenus
      • par les communes mixtes redevenues des syndicats intercommunaux doit-elle rester encore entre les mains des communes mères nées après leurs datations historiques ou
      • bien restitués aux communes héritées de la colonisation en
      • 1962, puis supprimées lors de la réorganisation communale
      • de 1963 et enfin recréées en 1984 ? Ce-ci étant. A la lumière
      • des traductions faites du français à la langue nationale et
      • officielle actuellement en vigueur des anciens registres rédigés
      • en français, il y avait eu beaucoup d'erreurs sur les noms patronymiques et les prènoms et beaucoup de citoyens se plaignent de ça après pour procéder aux réctifications sans compter les refus de certains prènoms que choisissent les familles pour les attribuer à leurs nouvelles naissances.
      • Comment faire pour éviter de telles erreurs de se reproduire
      • au cas où tamazighth redevient langue nationale et officielle ?
      • Ce sujet touche également le passé et le présent. Cette
      • langue sera-t-elle faite sur la base de son propre alphabet le tifinagh ou bien avec les lettres romaine comme le français ?
      • Les chefs de familles ou leurs ayants droits représentatifs ouvriront-ils le droit de choisir ou bien ce sera toujours les tiers
      • qui décideront à leurs noms et places ?
        Il y a environ une heure · J'aime
    • Rédiger un commentaire...
  • El Main, petite kabylie a ajouté une photo.
    J'aime· ·

    • 2 personnes aiment ça.

      • Samir Minou Adams lah eibark chkon hadou
        Il y a 16 heures · J'aime
      • A première vue, le regrétté défunt
      • colonel Amirouche Allah i rahmouwe, les autres ce sont
      • des djounouds de Djelfa parait-il....Introduis Djelfa info
      • sur google, cliques par dessus le lien réponse et tu liras
      • les articles avec les photos.
        Il y a 16 heures · J'aime

    • Rédiger un commentaire...
  • Le défunt colonel AMIROUCHE chef de la wilaya III n'était pas sorti au maquis pour libérer
  • une seule région de son pays, la Kabylie. Mais, il était presque partout et nulle part
  • uniquement par souci de libérer son cher pays l'Algérie en tant que térritoire et peuple
  • algérien confondu...Il se trouve dans les villages, les douars, les villes comme à Djelfa, à
  • Bou-Saâda, à Ghelizane....Il était même ...parti une première fois en Tunisie d'après certains témoignages. D'après certains historiens, il parcourait les quelques 70 kilomètres à l'heure et
  • à pieds. Allah yare hame chouhadas ou yare hame koule lemoume nine li matou. Aimer
  • l'Algérie un tant soit peu, c'est de faire son travail convenablement.
    J'aime· · 



      • Mahmoud Bouchemoua bonjour, c'est bien sur 70 km par jour (ce qui est déjà élevé pour des marches en montagnes) et non 70 km à l'heure. 70 km/h est la vitesse d'un cheval de course au galop :-) Merci en tous les cas pour l'hommage.
        Il y a environ une heure · J'aimeJe n'aime plus
      • C'est bien d'intervenir pour me réctifier.
      • C'est très encourageant tes interventions. Puisque tu es sur
      • place en France, peux-tu revérifier les deux versions
      • contradictoires instantanément relevées au niveau de l'un
      • des numéros d'historia magazine parlant des maquis kabyles
      • et plus particulièrement du fameux défunt colonel Amirouche
      • pour voir laquelle est vraie ? J'avais lu ce passage lors de l'une
      • de mes pérégrinations en France en 1981. C'est un peu loin la date par rapport au temps écoulé temps vois-tu ? Donc je peux
      • me tromper d'interprêtation telles que celles lues sur les bombardements de nos villages situés dans le périmètre de la zone interdite par l'aviation française pendant la période entre la
      • fin de l'année 1955, début 1956et celle de l'installation du poste militaire au mois d'Avril 1957, puisqu'à vrai dire, il y avait plusieurs.....Je te renvoie pour relire les deux interventions
      • d'Albert sur le télégramme avant et après sa visite qui parle de
      • la démolition en 1957 de la maison d'habitation de Monsieur Amaouche Mohand le père de Nassim le réalisateur sans
      • préciser s'il s'agit du premier ou de ceux d'après puisqu'en
      • effet, il y en avait plusieurs à ce moment là. La datation tout
      • autant que toutes les autres mesures comme les légendes
        • Abdelouaheb Benkherfellah l'un ou l'autre n'est point le résultat recherché messieurs!.l'essentiel c de rendre hommage a cet illustre personnage, qu'une mère algérienne a enfanté.un lion dont nos jeunes générations , pris dans l'engrenage de la vie virtuelle tendent a ignorer son existence . Le devoir de mémoire doit être l' un des rempares futur contre l' inévitable ré invasion étrangère avide de ressources naturelles de notre cher pays.
          Il y a 11 heures · J'aimeJe n'aime plus
        • El Main, petite kabylie
          Merci pour ta remarque Abdeklouaheb. Saches que le but recherché dans notre démarche commune Mahmoud et moi-même, n'est pas de polémiquer autour de la vitesse
        • de la marche de ce grand personnage coureur des djebels
        • algériens auquel tous les... algériens s'intéréssent pour lui
        • rendre un vibrant hommage à chaque occasion y compris
        • ses ennemis eux mêmes qui croient à la fin de la révolution
        • algérienne au moment où il tombait au champ d'honneur à
        •  l'instar de tous ses camarades martyrs de la révolution
        • algérienne l'arme à la main un certain 28 Mars 1959 au
        • djebel Thameur Sud Est de Bou Saâda. Ce que nous
        • voulons dire, c'est vouloir souligner le degré de courage, de patience,  d'endurance et de résistance, la capacité des
        • hommes hors du commun comme lui à affronter les plus
        • grandes difficultés du terrain du combat libérateur et malgré
        • tout, à tenir bon. Evoquez vous mêmes d'autres sujets qui
Thursday 22 December 2011, a 14:21
De la poste universelle à la banque postale.
 

Fig.1 - Le Figaro.fr

Ahmed Benzine a partagé un lien.
www.algeriephilatelie.net
Voua avez été victime d'un vol d'une envoi recommandé
 faites votre témoignage sur algérie philatélie.

  • Iddou Dali aime ça.
  • 1 partage1 partage

    • Le courrier fonctionne très mal depuis la
    • fin de l'année 1993 au nom des contrôles dans le cadre 
    • de la lutte politique anti-terroriste.J'avais été moi-même
    • abonné de la philatélie pour un simple échange avec un
    • certain Jacques Chouillou de Neuilly qui aime les timbres
    • de l'Algérie indépendante. Depuis, aucune distribution dans
    • ma boite postale 123 porte en fer double clef chez moi et
    • l'autre chez le prestataire de service public poste de B.B.A.
    • Malgré toutes mes demandes d'audiences dont j'avais été
    • reçu plusieurs fois par le receveur et mes doléances sous
    • plis recommandés avec accusé de récéption, le phènomène
    • persiste toujours.....La poste universelle institution publique fréquentée par l'usager citoyen redevient avec le mondialisme pervers progressivement et politiquement Algérie poste et là
    • elle fonctionne sous la forme de la banque postale et par voie
    • de conséquence les valeurs se renversent pour que ce soit
    • une clientèle. Le phénomène avait commencé avec les
    • lettres que m'envoient R.S.F et les chemins de la mémoire.
    • Là, j'avais eu l'idée de changer mon adresse courrier de
    • B.B.A à Bordj El Kiffan - Alger chez l'un de mes cousins. Je remarque une certaine paralysie et puis le bonhomme
    • déménage ailleurs.

    • Je remarque aussi qu'à la cité de Mohamed Khemisti de
    • B.B.A, il n'existe même pas de facteur. Les pouvoirs publics préférent refaire plusieurs fois les trottoirs que de crépir les
    • murs délabrés, installer des plaques pour la location de son espace vide transformé en parking au lieu de la verdure,
    • celles du taxiphone à la place de celles enlevées pour l'école
    • Larbi Tebessi : " attention aux écoliers " et de : " signaux
    • sonores interdits " devant l'ancien hôpital reconverti en
    • clinique. Heureusement que le Bon Dieu sait à qui il donne
    • les connaissances technologiques ....Les américains qui
    • ont créé l'internet....Mais c'est toujours le pouvoir des
    • décideurs et des objecteurs qui récupére pour donner ses agréments aux entreprises chez qui on s'abonne comme
    • toujours, mais d'une autre façon. Relisez les pages du
    • quotidien El Watan des années 1990 si vous avez ses
    • archives et vous verrez que des lettres avaient été
    • déchirées à Alger même, sans avoir le pouvoir de savoir si
    • cela est vrai ou faux.

    • Un véritable système féodal pire que le colonial..
    • El Main, petite kabylie Comment peut-on alors agir ensemble comme un seul homme, si la copie est interdite par vous ?
    • Jamais la poste ne marchera bien comme elle l'était autrefois,
    • si elle ne retourne à pas à son statut universel d'origine, ne serait-ce que pour les correspondances et les colis.
    • La banque postale d'Algérie poste peut continuer à
    • fonctionner comme elle l'est maintenant dans les opérations financières seulement tels que la gestion des émissions et
    • des réceptions des mandats, l'épargne et les comptes C.C.P,
    • de notre humble point de vue.

Thursday 22 December 2011, a 11:42
EL- MAÏN : " Recherches & fils d'actualités."
 

Abdelaziz Bouteflika, a lancé une violente attaque contre
les algériens qui ne partagent pas son point de vue, lors
de l'inauguration de l'année judiciaire, ce mercredi
21 décembre 2011. Dans son discours, diffusé au journal
de 13h à la télévision algérienne, abordant les élections législatives prévues au printemps 2012, le chef de l'état et président d'honneur du parti FLN, a déclaré « que les
« petits » partis politique faisaient trop de bruit en dehors
du jeu électoral » et qu'il allait, finalement, les « autoriser »
à participer aux prochaines élections.

Abdelaziz Bouteflika, la voix affaiblie, qui avait visiblement beaucoup de mal à parler, a usé d'un ton arrogant,

à l'égard de « ceux qui veulent la démocratie ». 

Comme tous les dirigeants autoritaires, il a affiché un

mépris ostensible à l'égard des citoyens. « Si la

démocratie consiste à faire participer les « petits »

partis politiques et bien, vous les aurez » a t-il dit, comme

avec regret, avant d'ajouter que « de toute façon, ce ne sera

pas la démocratie qui enlèvera les voix aux « grands » partis politique » qui ont un enracinement dans la société ».

Autrement dit, le chef de l'état, ne doute pas des résultats

des prochaines législatives et de la victoire de son camp.

Aveuglé par les fraudes massives ( aux dernières

législatives de 2007, la participation n' a été en réalité que de

18% et non 35%) Bouteflika a t-il fini par croire ses propres mensonges ?

Ne voit-il pas les résultats des vraies élections en Tunisie,

en Egypte ou les dictateurs obtenaient, comme lui d'ailleurs,

plus de 90% des voix? Ne voit-il pas le résultat des élections, « presque » honnêtes au Maroc ? A t-il oublié que lui même

a été choisi et imposé au peuple par les généraux en 1999?
Lors de cette intervention, pleine de mépris envers les

citoyens et notamment, ceux d'entre eux qui réclament leurs

droits constitutionnels, Bouteflika, a eu droit, comme

l'accoutumée, aux applaudissements honteux, d'un parterre

de magistrats qui ont depuis longtemps choisi l'allégeance

au pouvoir plutôt que l'indépendance de la justice.

Ce discours, en tous cas, révèle la véritable nature du régime

qui considère les élections et la démocratie comme une concession arrachée par la contrainte et « beaucoup de bruit »

et non comme un droit constitutionnel.

Il révèle également, que ces concessions, qui semblent faire tellement mal à Bouteflika, ont remis en cause lle scénario de

la présidence à vie, et pourquoi pas celui d'une succession,

qu'il a beaucoup de mal à digérer.
Il contient enfin, un enseignement très clair : rien ne s'obtiendra

de ce régime, si ce n'est par la contrainte, la mobilisation, la protestation et la dénonciation permanente des violations.

KalimaDZ



ALditAS
Your comment is awaiting moderation.

Bonjour !

Le discours ne provoque pas autant que ce que je vois

dans la rue pour nous dire et nous redire toujours de

décennie en décennie, que ce peuple n'est pas prêt pour

la démocratie. Savons-nous déjà de quoi nous parlons et

ce que nous voulons au juste ?

Loin d'être un enseignant politique ou un décideur en quoi

que ce soit, qu'est-ce-que la démocratie tout d'abord ?

Est-ce que ce sont des échéances éléctorales seulement

ou bien une gestion ? Qu'est-ce-qu'une législation et

qu'est-ce-que la séparation des pouvoirs sans vouloir dire

manque ou absence de coordination dans la gestion des

tâches où chacun(e)doit être dans son poste de travail ? Voulons-nous vivre en société avec des règles, des lois,

une réglementation devant être la même pour tout le

monde quelqu'en soit l'option qui se dégage majoritairement

ou bien la démocratie libertaire, c'est vouloir continuer à vivre

dans le désordre et l'anarchie, les scandales, le gaspillage

des finances publiques jusqu'à empêcher l'importation des médicaments aux malades nécéssiteux par souci d'économie

des réserves de change pendant que des sécteurs bouffent

trop d'argent rien qu'à voir les travaux qui ne finissent jamais

par manque de respèct aux cahiers des charges,les entraves

aux piétons sur les trottoirs, d'autres sur les chaussées, les manques de signaux travaux et de barrières de sécurité, les

excès de vitesses à l'intérieur des agglomérations, des

panneaux mal placés aux passages des piétons et des automobilistes…feux verts pour les uns et pour les autres à

un angle ou à un virage à 180° et tout ça est-ce-que c'est une culture démocratique qui consiste à gagner des voix le jour

« J » et à vouloir….Si rien ne démarre comment vouloir obtenir

une arrivée ? La rationnlité économique ne veut pas dire

austérité là où il ne fallait pas de mon humble point de vue.

Les uns se permettent tout, et d'autres n'en ont,  rien du tout.

Est-ce juste tout ça ?



  • Les structures financières en tant que sciences exactes s'exprimant en valeur chiffrées comptablement dans le systéme à partie double qui se vérifient par des jeux d'écritures
  • de contre-parties appuyées de pièces justificatives fondées ou fudiciaires, voire
  • monétaires absolues influent considérablement sur les structures de l'organisation sociale
  • en tant que sciences inéxactes dont le résultat positif pourra être par excès et celui négatif
  • par défaut.

    Source arton1189.jpg

    africamaat.com

    300 × 298 - L'une des influences les plus importantes dans la vie
    J'aime· · 

    • Fari Zaki aime ça.

      • Bonjour Fari !
      • Heureux de te relire en ligne sur cette même page.
      • Nous espérons que tu vas bien.
        il y a environ une minute · J'aime

    • Rédiger un commentaire...
  • Les sciences, comme une nouvelle espèDécouverte d'une nouvelle planète
  • habitable,
  • - TunisieEn cache
    +1 publié par vous pour ce contenu Annuler
    6 déc. 2011 – Lundi, la NASA a confirmé la découverte d'une nouvelle planète ...
  • Lundi, la NASA a annoncé que la sonde américaine Kepler qui a déjà ... Pour en savoir plus, rendez-vous sur le “catalogue des planètes habitables”. Yahoo ...rence avec toutes ses
  • références....
    J'aime · · 

    • Rédiger un commentaire...
  • Supprimer la publication
    Bonjour ! A l'occasion de la célébration des fêtes d'année 2011 à tous nos confréres
  • de confession chrétienne pour qui nous présentons nos sincères souhaits de bonne
  • communion pour vivre de bons moments, nous vous prions de bien vouloir nous
  • aider à retrouver les anciennes photos de notre région auprès d'éventuels
  • collectionneurs et ce, dans l'intérêt général des uns et des autres pour la simple passion
  • culturelle. Nous vous disons à l'avance, merci !
    Le charmant village de BOUNDA - Douar DJAÂFRA. (ALAS)
    ALAS.blog.mongenie.com
  • J'aime


    • Rédiger un commentaire...
  • Bonjour ! JOYEUX NOËL A TOUTES NOS LECTRICES ET A TOUS NOS LECTEURS DE CONFESSION CHRETIENNE....LE MEILLEUR CADEAU QUE NOUS AIMONS RECEVOIR
  • SI PAPA NOËL TRAVERSE LA MER MEDITERRANEE N'EST RIEN D'AUTRE QUE CELUI
  • D'UN LIVRE A L'INTERIEUR DUQEL NOUS RETROUVONS MERVEILLEUSEMENT,
  • LES PHOTOS SOUVENIRS DE NOS VILLAGES DE GUENZET, D 'AÏN LEGRADJ
  • (BENI-HAFED), BENI-OURTILANE, BOU-HAMZA, TAMOKRA, EL-MAÏN, ...(Ouled Sidi-Idir, Guélaguel,... Mézrarègue, Janet Ouled Halla, Zaraâ, Tsaâlva, El-Madjène) DJAAFRA (Aourir, Taourmit, Boufenzar, Takrombalt), TEFFREG, et les jouets miniatures des années
  • 1950-1960....Que les collectionneurs ayant séjourné un jour ou l'autre dans cette région s'y intéressent un peu à cette merveille de l'internet et les partagent avec nous pour le simple
  • plaisir culturel. Merci ! http://www.cadeaux.com/ Le site Cadeaux.com, créé en 2000 est le site
  • des cadeaux originaux et personnalisés !

  • http://www.cadeaux.com/ Le site Cadeaux.com, créé en 2000 est le site des cadeaux
  • originaux et personnalisés ! Découvrez notre équipe de supers chercheurs de cadeaux
  • dans l'onglet "photos" ! Page : 12 634 personnes aiment ça.

  • J'aime · · · Il y a 17 heures ·

    • Rédiger un commentaire...
  • ‎# Ville de Quimperléwww.quimperle.com/En cache - Pages similaires +1 publié par vous
  •  pour ce contenu Annuler Site officiel. Présentation, patrimoine et histoire. Informations municipales,
  • économiques, associatives, touristiques et culturelles.... Demander un acte - Mairie -
  • La ville recrute - Pratique # Quimperlé Quimperlé maps.google.frAfficher la suite
    J'aimeJe n'aime plus ·

    • Rédiger un commentaire...
  • Bonjour !

    Voilà pour vous le partage d'une surprise :

    Quimperlé
    ...Lire la suite

Wednesday 21 December 2011, a 15:33
Bordj infos : " Les trois merveilles de B.B.A."
 

Le centre universitaire Bachir El Ibrahimi d'El Anasser,
dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, a été promu au rang d'université. En effet le centre fait partie des huit structures concernées par ce statut. Pour les Bordjiens, c'est une
décision longtemps attendue et un acquis obtenu grâce
aux efforts déployés par les responsables de la wilaya et
du centre universitaire. Etudiants, enseignants et
responsables locaux n'ont pas manqué d'exprimer leur joie
pour cette initiative. « Cela représente une (...)
C'est un monument de culte de la religion musulmane,
d'histoire et une œuvre architecturale de grande valeur
que les Bordjiens redécouvrent en ce mois sacré de
ramadan. La prestigieuse mosquée El-Atiq, un monument religieux chargé d'histoire cher au cœur des Bordjiens, a été rouverte aux fidèles de la ville de Bordj Bou-Arréridj qui ont pu,
dès le 2e jour du mois sacré du ramadan, y accomplir leurs prières, constate-t-on. Edifiée en 1894 en plein centre de la capitale des Bibans, objet d'une profonde (...)



Et il ne faut pas oublier également la rénovation du château

Hordj Mohamed El Mokrani leader de l'insurrection de 1871.


Répondre à ce message

Une université pour la wilaya

Bonjour !

Ce-ci fait partie de l'équilibre des pouvoirs sociétaires. Si le symbole de la justice est la balance, alors nous pourrons dire bravo à tous les travaux.

L'université équilibre le compte avec la prison.

Qui passe en premier : l'éducation, l'instruction en tant que système de prévention ou la punition - répression en tant qu'instruments de pression ?

par alditas | 21 décembre 2011, 08:53

Répondre à ce message

Une université pour la wilaya

Ni l'une ni l'autre n'ont de rôles biens définis,il y a interdépendance dans cette jungle où la balance n'a conservé que le glaive..Seule la pression du lion édenté ou du souriceau dépilé à force de loi.

par RACHID ENAYA | 21 décembre 2011, 11:02

Wednesday 21 December 2011, a 14:20
Brest ville : " Le tram-way franchit le pont de...
 

Brest ville

Brest. Tramway : deux rames franchissent pour la première

fois le pont de Recouvrance

21 décembre 2011 à 11h25 -


  • Réduire le texte Le matin, comme prévu, deux rames du tramway
  • brestois - qui sera en service en juin 2012 - ont franchi pour
  • la première fois le pont de Recouvrance. Le franchissement
  • était initialement prévu entre 5 h 45 et 6 h. Mais, faute d'alimentation en courant, le convoi n'a pu démarrer du centre technique de la route du Conquet qu'à 6 h 30. Et c'est à 7 h 40
  • que la première rame est arrivée à la station Recouvrance. Là,
  • elle a été prise en charge par le camion rail-route, qui a connu
  • un ennui technique, bloquant le convoi près de 40 minutes.
  • Mais, au final, tout est rentré dans l'ordre. La première rame
  • est arrivée place de la Liberté, son terminus pour le moment,
  • sur le coup des 9 h 30. Elle va être ouverte au public toute la journée et les jours prochains. La seconde rame, elle, a
  • stoppé au milieu de la rue de Siam, où elle servira de
  • vitrine grandeur nature à la boutique du Tram.

 


S'abonner au flux RSS de cette rubrique
  • Flux RSS
Exportez cet article

Brest.  Tramway : deux rames franchissent pour la première fois le pont de Recouvrance
21 décembre 2011

Ce matin, comme prévu, deux rames du tramway brestois - qui sera...

Source : www.letelegramme.c



Dans la même rubrique



  • Brest.  Tramway : deux rames franchissent pour la première fois le pont de Recouvra

Wednesday 21 December 2011, a 07:54
Quimperlé : " Désir d'avenir."
 

4b636b6b6455364d4168734142425a57?_RM_EMPTY_&w=1024&h=768&dpt=0

Quimperlé.

Les élus préparent le

Quimperlé de 2040

Faits de société lundi 17 janvier 2011

La municipalité de Quimperlé (Finistère) a décidé

d'engager la commune dans l'Agenda 21, programme

d'actions pour inscrire un territoire dans le

développement durable. « C'était un axe fort de notre

programme municipal. Nous n'avons pas attendu pour

inscrire le développement durable dans toutes nos

réflexions et actions publiques. Cependant, il faut

passer à une réflexion plus poussée et envisager

la ville que nous voulons dans 30 ans »,

explique Erwan Balanant, adjoint à la communication.


Commentaire :



Voilà des élus typiques qui 'effacent pas le travail bien fait

des équipes précédentes pour mieux avancer vers l'avenir.


Démolir pour gaspiller, détruire pour construire n'est rien

d'autre qu'une incompétence ou un gaspillage de l'argent

public pour des motifs malsains non avoués.


Bibliographie : De la Bretagne à la Kabylie


Voyage au de-là du pardon éfféctué par Albert Naourt

à El-Maïn.


Bonjour ! Le plus grand moment d'émotion dans la vie
d'un homme ne peut être que celui de demander pardon....
La question qui se pose est que la demande de pardon
est beaucoup plus facile sur le plan moral que celle de
prendre la décision de pardonner.
ALditas

Tuesday 20 December 2011, a 21:36
De la Bretagne à la Kabylie : " Naourt Albert."
 

Quimperlé

Guerre d'Algérie. Un voyage

«au-delà du pardon»

15 décembre 2011

- Réagir à cet article


1956 : de L'opération Dufourt à l'opération espérance.

 LES DESSOUS DE LA GUERRE D'ALGERIE.et le MASSACRE DES HARKIS

helicopt%25C3%25A8re+banane.jpg
Abd El Krim mais ou pourrons nous trouver ce fameux livre ? j'aimerai bien le lire .
Il y a 45 minutes · J'aime
El Main, petite kabylie Bonjour Abd El Krim !
Ce livre se vend en France métropolitaine seulement aux
éditions [ Site officiel Liv'Editions ]
www.liv-editions.com/....Nos importateurs ne l'ont pas encore
peut être,  listés sur leurs commandes devant être agrémentée
par le ministère de la culture de notre pays. Normalement il ne
doit pas être interdit à lavente puisque l'auteur ne fait que relâter ses souvenirs de soldat à Beni-Ourtilane et puis El-Maïn. Merci pour votre visite.
    • El Main, petite kabylie Bonjour ! Nous signalons que la virée
    •  sur Beni-Ourtilane le 03 Novembre 2011 où un autre accueil
    • non des moindres avait été réservé au présent visiteur des
    • lieux est oubliée dans les propos rapportée dans cette interview....Nous le regrettons infiniment d'autant plus que Monsieur Albert était affécté dans ce sus lieu dit, avant
    • El-Maïn.
    • ALditAS
      Il y a environ une heure · J'aime
    • El Main, petite kabylie Yatachayaghe l'wahch l'ghava à Mahmoud....Maye la kra ketchi kane ara ghissel kène se gouka.....Bonne visite et lécture Mahmoud Bouchemoua !


  • «Je pouvais m'attendre à bien des choses, mais pas

à un accueil aussi fort». Albert Naour ne trouve pas les

mots pour résumer son séjour en Kabylie, sur les lieux

mêmes de la dernière affectation de son régiment, en

1957, en pleine guerre d'Algérie.

Click here... 4b636b6b6455364d4168734142425a57?_RM_EMPTY_&

Parti le 28octobre pour El Maïn, à l'invitation du père du

réalisateur Nassim Amaouche, pour «un séjour à durée indéterminée», l'ancien appelé est finalement resté plus

d'un mois en petite Kabylie. Fort des témoignages de

sympathie reçus après la publication de son livre (*) sur la

guerre d'Algérie, mais fragile aussi de ce retour sur les lieux

d'un traumatisme si longtemps tu, le Cloharsien a du mal à raconter ces quelques semaines. Plusieurs anniversaires

ont jalonné ce séjour. Le 1ernovembre, d'abord, célébration

de la «Toussaint rouge», date à laquelle, en 1954, le FLN a perpétré plusieurs attentats sur le territoire algérien. Date «officielle» du début de la guerre.

Deux enfants par la main

C'est à El Maïn qu'Albert Naour a commémoré cet

événement national. «A l'école du village, on m'a présenté d'anciens combattants du FLN. Ils étaient une dizaine. Ils attendaient. Je venais d'arriver, je les avais combattus...

Je ne savais pas comment aller vers eux. J'ai finalement

donné l'accolade au premier, puis aux autres», raconte

l'ancien appelé. Après l'école, tous se dirigent vers le

monument aux morts d'ElMaïn. «Il y avait les enfants, les

officiels, le public... Lorsque je suis arrivé, tenant un petit

garçon et une petite fille par la main, comme je m'étais juré

de le faire si je revenais à El Maïn, il n'y avait plus de place.

Tout le monde s'est écarté, je suis passé devant».

Albert Naour s'est retrouvé au premier plan, aux côtés du

maire. «Je ne me sentais pas à ma place. J'aurai dû être

dans le public».

La quête du passé

Autre date symbolique pour Albert: le 4novembre,

l'anniversaire de sa naissance. «Le troisième en Algérie...

La dernière fois, c'était en 1957». C'est à Boutouab que le Cloharsien a fêté ses 77 ans. L'ex-biffin cherchait autre

chose dans le village. «L'endroit exact où, le jour de mes

23 ans, nous avions eu un accrochage». Au détour d'une

ruelle, se hissant sur un monticule de terre, Albert finit par le reconnaître, en contrebas. «Ça peut sembler être des détails,

mais c'est important. De tous ceux qui se sont battus là ce

jour-là, je suis le premier à revenir...». Sur le chemin du retour

à ElMaïn, un attroupement bloque le passage de la voiture.

«Un homme tient mon livre à la main. Je descends.

Ce monsieur m'avait écrit pour me demander si je pouvais

lui dire quelque chose qui lui permettrait de retrouver son

père...

Je ne savais rien. Mais nous avons parlé». Des deux côtés

de la Méditerranée, on est en quête de son passé. Albert

Naour a apporté des photos - «certains villageois ont vu pour

la première fois leurs parents enfants sur ces clichés». Il en

a pris aussi. Des lieux, des objets... Des vestiges. Et cette

photo, avec Mohand Amaouche, dans l'abri où l'enfant

d'El Maïn était resté caché, pendant que son village était bombardé. «Il avait 10ans à l'époque. Nous y sommes

retournés ensemble».

«Au-delà du pardon»

Dès sa descente de l'avion, à Alger, souvenirs et émotions

étaient bien là «Un accueil surprise avait été organisé. Ils me tendaient des fleurs. Je leur ai tourné le dos quelques

secondes. J'ai craqué». Et puis, plus tard dans la journée,

il y aura l'arrivée à ElMaïn, illuminé dans la nuit. «C'était un cadeau ! Quand j'étais militaire, c'était le bout du monde ici».

La petite Kabylie a bien changé depuis que l'ancien appelé l'a quittée. Quant aux hommes, «personne ne m'a jamais posé

de questions désagréables sur l'époque où j'étais militaire.

Les gens sont sincères, ils m'ont accueilli à bras ouverts.

Ils n'ont pas de haine... C'est au-delà du pardon».

(*) « La jeunesse d'Albert - De la Bretagne à l'Algérie»

Pratique Albert Naour et Marcel Gozzi dédicaceront leur livre

«La jeunesse d'Albert - De la Bretagne à l'Algérie»,

réédité chez Liv'Editions, samedi 17décembre, de 8h à 12h,

au Carrefour Market de Clohars.

  • Claire Marion

  • Mahmoud Bouchemoua
    Bonjour, effectivement Albert Naour a passé 10 mois de
  • sa vie à Ath Ourtilane. Durant son pélerinage dans la région,
  • il est également passé au village de Sidi Idir où il a visité le
  • musée et pris des photos avec quelques anciens. Ces
  • omissions dans l'article ne sont certainement pas attribuable
  • à la volonté d'Albert mais au journaliste qui a rédigé l'article
  • qui a probablement extrait de la discussion le côté émotionnel sans citer l'ensemble des lieux visités bien que cela soit
  • important pour les villages concernés. Encore bravo à vous
  • toutes et tous (associations, officiels, habitants,...) qui ont fait
  • de ce rendez vous historique un succès.

  • Il y a 15 minutes · J'aime
  • Ce peut être cher Mahmoud le journaliste
  • ou bien d'autres cercles influents (...).


Tuesday 20 December 2011, a 17:57
Tuerie/Liège : " Menaces sur le vivre ensemble."
 

Pour information, 



 
Cher-e-s ami-e-s Progressistes,
Chers Tous,
 
 
En cette journée d'hommage aux victimes de la tuerie de
 Liège, des associations issues de différentes communautés
ont voulu porter un message d'unité.
 
·         Musulmans Progressistes
·         Le Foyer Culturel Juif de Liège
·         Arc-En-Ciel Wallonie
·         Le Front Anti-Fasciste
·         Le Collectif Dialogue & Partage
 
Sont les associations signataires du communiqué ci-joint.
Tous ensemb
 
Bien à vous,



Vivre ensemble après la tuerie de Liège
Consternation et incompréhension : voilà les deux sentiments
que tout un chacun éprouve
depuis la tuerie qui s'est produite mardi dernier à Liège. Des innocents ont perdu la vie,
nombre de personnes ont été blessées, la panique a régné
toute une après-midi durant sur la
ville, elle a plongé la population de notre pays dans une
stupeur totale. Ce déchainement de
violence a marqué de nombreuses familles liégeoises,
meurtries dans la perte de l'un des leurs
ou dans des blessures qui seront encore longues à guérir. L'attaque a été un traumatisme pour
l'ensemble des citoyens liégeois ainsi que pour l'ensemble
de la population de notre pays mais
l'émotion a touché bien au-delà.
En tant que citoyens engagés, nous nous sentons
particulièrement interpellés et touchés. Nos
associations respectives ont donc décidé de parler
d'une seule voix en exprimant, dans l'unité,
une démarche de solidarité et de soutien à l'égard des
victimes et de leurs familles ainsi qu'à
l'égard de toutes les Liégeois-e-s. Cette tragédie a placé
Liège à la une de l'actualité mondiale
de manière douloureuse et donné lieu à des condamnations unanimes. En ce qui nous
concerne, c'est aussi un moment que nous voulons saisir
pour exprimer une volonté d'union
dans la douleur et de rassemblement dans la tristesse.
Nous tous, nous levons contre cet acte ignoble. Il
représente l'opposé de toutes valeurs
humaines. La folie meurtrière, faut-il le dire, n'a pas d'origine,
pas d'appartenance, pas de
couleur. Et pourtant, comment également ne pas voir qu'elle
met le vivre ensemble sur la
sellette et que la société toute entière retient son inquiétude.
C'est pourquoi il aussi important,
nous semble-t-il, de formuler une condamnation unitaire et unanime au nom des valeurs qui
nous lient les uns aux autres et qui fondent notre citoyenneté commune.
L'occasion nous est également donnée de saluer le travail extraordinaire mené par l'ensemble
des intervenants, qu'il s'agisse des policiers, des
ambulanciers, des médecins, des infirmiers,
des chauffeurs des transports en commun ou encore des commerçants. Tout a été mis en
oeuvre avec efficacité pour sécuriser la population et venir rapidement en aide aux blessés.
Malgré le fait que les réseaux sociaux aient servi d'exutoire à
des expressions haineuses ou
que l'extrême-droite ait pu manifester des velléités de
récupération des commémorations et de
la souffrance, nous nous réjouissons de la maturité de la
réaction des Liégeois qui ont su rester
dignes et sereins dans l'épreuve et la souffrance. Nous
sommes également rassurés par
l'approche équilibrée des grands médias d'information
générale et du fait que très peu de
journalistes n'aient proposé des lectures réductrices.
Le tueur a voulu porter atteinte à la paix et à la cohésion
sociale, nous devons montrer que
notre détermination est plus forte. Nous luttons depuis
toujours pour une société pacifique,
une société de l'entreconnaissance, de la non-discrimination
dans son sens général et du lien
social. Un acte aussi tragique soit-il ne doit pas nous amener
à dévier de ces objectifs.
L'importance de la solidarité et de l'union est mise en relief
par ce moment difficile, saisissons cette occasion pour
redoubler de bonne volonté dans le sens de nos valeurs
communes de respect et de tolérance.
Signataires :
Collectif Musulmans Progressistes
www.musulmansprogressistes.be
Arc-en-Ciel Wallonie asbl
Fédération wallonne des associations LGBT
www.arcenciel-wallonie.be
Foyer Culturel Juif de Liège
fcjl@ccojb.be
Le Front Anti-Fasciste
Interrégionale du Front Antifasciste
http://membres.multimania.fr/antifasciste/home1.htm
Collectif Dialogue et Partage
http://www.dialogueetpartage.org/


Tuesday 20 December 2011, a 11:42
Chéreté de la vie : " Les taxis & les taxes."
 

le vrais problème c'est qui contrôle qui !!!!! un sujet a débattre avec cœur ouvert!!!!!
www.algerie360.com
C'est à partir de ce jeudi 22 décembre que sera
appliquée la nouvelle tarification des taxis collectifs
d'Alger. Dorénavant, se déplacer dans la
J'aimeJe n'aime plus ·
· ·
Il y a environ une heure ·


    • Bonjour ! Eh bien, je vais te le dire
    • ouvertement. Ce sont les puissants réseaux de
    • l'informe(ni foi, ni loi)l qui contrôlent le formel
    • (registres de commerces, agréments)....
    • Il faut faire très attention aux jeux de pockers des hommes politiques qui à l'école quand ils veulent se débarrasser
    • d'un élève ils manipulent des groupes sociaux de l'extérieur
    • pour lui faire dégoûter ses études, ils utilisent la pédagogie
    • à l'envers et lorsqu'ils veulent faire évacuer quelqu'un d'une
    • place commerciale non réglementées, ils utilisent la
    • psychologie des préssions attractives et des manipulations poussives pour faire déraper, éclabousser faussement pour accuser quelqu'un(e) sur la base d'un mouillage dans
    • l'entreprise d'une action illicite et par voie de conséquence éclabousser son entourage par les tricheries malsaines
    • d'un autre entourage caché. Et le tour est joué dans la
    • dispute de pouvoirs et d'avoirs acharnés par le noircissement
    • des uns ayant pour but non avoué, le blanchiment des autres.
    • Ce jeu dangereux est très répandu à B.B.A plus particulièrement....Un marché monétaire non réglementé
    • par là dans la rue et une arrestation par ci à un quelconque aéroport de x ou de y transportant dans ses valises des
    • devises non déclarées et justifiées à lire les manchettes des journaux dont il faut topujours remuer sa tête pour pouvoir
    • piger... de ce qui trame ça et là........Qui avait tué feu Boudiaf,
    • où, comment, quand ? Et feu le défunt Ali Benflis ? La liste
    • est longue, longue, longue et longue. Il faut bouquiner
    • beaucoup dans les livres qui délivrent, garder sa position inébranlable et ne pas tomber dans de tels pièges........Et
    • pour se faire une idée d'un tricheur hautement professionnel,
    • il faudra chercher officiellement la contre-partie dans une proposition de faire une quelconque transaction avec
    • n'importe qui. L'argent c'est le nerf de la guerre. Ces milieux
    • là de pouvoirs noirs pourris préférent mieux les opportunistes
    • de tous bords, les affairistes monteurs de coups cambinés carabinés que les créateurs artistiques. Toute écriture à partie double, Recettes = dépenses, doit être justifiée d'une pièce comptable pour chacune de façon à équilibrer la balance des comptes en valeurs absolues. C'est presque le même
    • scénario qui se joue dans les relations sociales au sein du système de gestion démocratique......La consultation des
    • siens les mieux éveillés et bien intentionnés sur fond de transparence. Ce n'est pas facile. Il y a de la récupération
    • politique en soldant des vieux comptes politiques camouflés
    • par des habillages juridiques de façon à atteindre des buts économiques. Tes biens sont juridiquement tes biens
    • puisqu'ils sont justifiés par des documents officiels délivrés
    • par les autorités compétentes en la matière en ton nom.
    • Nul(le) ne peut dire le contraire. Mais as-tu cherché à savoir
    • si ton nom patronymique et ton prénoms sont portés sur les documents d'un autre dont tu descend généalogiquement ou
    • non ? Qu'en dis-tu là dessus en tant qu'analyste estudiantin et
    • en tant que citoyen algérien incarnant  un minimum de savoirs
    • et de connaissances juridiques ? Dans quelles conditions et comment expliquer que des hommes et des femmes soient toujours victimes d'enlèvements en Algérie ? Sont-ils des
    • objets faciles à enlever comme ceux de la poste ? A toi de voir
    • et de revoir tout ça pour tirer une conclusion ou une leçon
    • dessus. S'il y a chez nous des pouvoirs illégitimes, il faudra
    • savoir également qu'il y a une multitude d'oppositions
    • illégitimes sans compter les jalousies et les racismes.
    • Prévenir que guérrir...Prudence, danger ! La vigilance doit être observée avec rigueur. La méfiance est la mère de la sûreté.
    •  Il ne faut pas se fier à l'air des gens. Ce n'est qu'un point de
    • vue. Démerdes-toi.

    Amir Artiste a partagé une photo de El Houma.
    Tous contre la violence dans nos école !! nos enfant sans traumatisé ! surtout notre génération xD !!

    [Enzo]
    Par : El Houma
    J'aime ·

  • 1 partage1 partage

    • Ahmed Amarouche
      La plus part des élèves de la génération inscrits à l'école
    • du temps de Monsieur l'ancien président de la république
    • Chadli Bendjeddid considéré comme ignorant par le groupe
    • des affairistes, sont programmés à l'exclusion ou au
    • sabotage d'une façon ou d'une autre, dans les années 2000
    • pour des motifs politiques et socio-économiques que
    • camoufflent les violences nées en 1990. "Are Sidi " avec la complicité de certains élèments infiltrés n'ou fassasse
    • yarkane, en font partie des comploteurs sous térrains du
    • pourtour de proximité des cibles.
  • Pour la seconde fois en une semaine, la Belgique a été condamnée par la Cour européenne des droits de
  •  l'Homme (CEDH) à Strasbourg pour traitement inhumain
  • d'un demandeur d'asile.
  • J'aime ·

  • 1 partage1 partage

    • Ahmed Amarouche Bonjour ! L'extrême droite en dehors du royaume de Belgique, n'a rien d'humain .....Mais l'extrême gauche aussi, de par la mal vie à laquelle elle est chroniquement confrontée lui arrive également, de se faire plus compliquer ses propres problèmes par l'utilisation de la violence que de réfléchir à même d'apporter des solutions à ceux qui se posent devant elle.

Monday 19 December 2011, a 08:21
La jeunesse d'Albert pendant la guerre.
 

Ouest-France / Bretagne / Quimperlé / Clohars-Carnoët / Archives du vendredi
21-10-2011
Albert Naour, Breton en partance pour l'Algérie - Clohars-Carnoët
vendredi 21 octobre 2011 Albert Naour, prêt à prendre l'avion pour l'Algérie et
rencontrer les habitants d'El-Maïn où il a été soldat pendant la guerre alors qu'il
effectuait son service militaire.

Il a fait son service militaire au moment de la...Lire la suite

Les membres de l'association culturelle assirem El-Maïn
en coordination avec les dirigeants des autres
organisations culturelles locales doit normalement tenter de
lire le livre de cet auteur pour poser de bonnes questions et pouvoir obtenir de bonnes réponses parallèlement à la critique esthétique de l'ouvrage.
Il y a 10 heures · J'aime
Sadek Benbetka في رأيى الشخصي النقد الصحيح لهذا الكتاب التاريخي لا يأتي من الجيل الإستقلال لأن النقد الحوادث التاريخية تكون صحيحة اكثر من الذين عايشوا هذه الحوادث و لذالك نرجوا منك يا دا أحمذ صالح و للأمثالك كذلك لفعل هذا النقد .Il y a 8 heures · J'aime

Bonjour Sadek ! Oui ce que tu dis est vrai en termes
de témoignages, de restitution du puzzle des faits,
des gestes, des mouvements, des actions, de retransmission
des souvenirs de ce passé vécu, subi, choisi pour en être d'un
côté comme de l'autre, d'avoir une position de neutralité ou d'exclusion décidée et ce, par devoir de mémoire ne viendra un
tant soit peu que de notre génération ayant été victime étant donnée notre jeune âge d'être entre deux autres générations
qui nous dépassent pour en être actrices du lancement de la révolution le 1 Novembre 1954 ou de la combattre par d'autres
du clan opposé. Nous servons en quelques sortes de de trait d'union avec les deux générations du lancement de la
révolution et celle née après la proclamation de
l'indépendance nationale le 05 Juillet 1962.Néanmoins, un
arbre tout seul moi Ahmed Salah en l'ocurrence, ne peut pas couvrir la forêt. Il faudra que celles et ceux qui ont le même âge
ou vécu pendant cette guerre s'impliquent aussi. Quant à vous,
le rôle qui vous revient repose sur l'analyse scientifique et
objective pour tirer des leçons voire des conclusions dessus, d'assumer la prise en charge soigneusement de ce flambeau patrimonial socio-éducatif et culturel si précieux de façon à ce
qu'à votre tour, vous le retransmettrez à la génération d'après
en rajoutant vos propres souvenirs et ainsi de suite. La lecture collective ou bien les prises de notes après des léctures individuelles permettent l'incarnation d'une haute culture de préparation aux tables rondes pour les discuter en pleinière
avec la redistribution de parole par un animateur tel qu'un président de séance élu par les présents ou désigné par telle
ou telle association dans le cadre de la délimitation du temps requis raisonnablement sur fond de prises de notes aussi. La présence des anciens moudjahidines membres de l'O.C.F.L.N
et de l'A.L.N reste une nécéssité absolue également. Aazamane wale makane : ......Les hauts gradés de la révolution où
étaient-ils au moment de leur incorporation ? Ils doivent être présents eux aussi pour servir et valoir l'intérêt général comme
le faisaient ceux des régions environnantes du douar ou de la commune historique d'El-Maïn représentée à l'époque par dix villages si ce n'est plus car El-Maïn était le douar qui
rassemblait les autres douars comme le fait aujourd'hui El-Kanetina siège de la daïra de Djaâfra. Sic'est un mensonge, renseignez-vous chez les personnes les plus âgées ou bien, cherchez dans les archives. Voilà notre humble point de vue
cher Sadek Benbetka

Sunday 18 December 2011, a 15:43
EL-MAÏN 1954 -1956 : " Histoire de quatre orphelin(e)s."
 

  Bonjour !

  


  Je vous propose :


  Fig. 01 - Moi-même Ahmed Salah, Jaja et Abidi

 

  Fig. 02 - Le jeune enfant orphelin innocent Abidi aux mains

nues.



  Au fond, l'ancien village de Guelaguel & au loin, l'arbre

(thasseta) El Mahçar disparu depuis assez longtemps dont nous voulons retrouver les photos de la fontaine et de la piscine.

  

  En 1957, nous retournions à notre village natal après

l'installation d'un poste militaire par le Capitaine Georges

Laurent,  revenant de Béni-Hafed où nous étions fait

réfugiés pour séjourner durant trois mois,   sur ordre des Délégués du village d'El-Madjène (Lamtarde) en

communication avec le Capitaine Audry qui encercle ce

dernier village,  après son  encerclement pilonnage

pendant la nuit,  traquant les troupes de l'ALN que

commande le Capitaine Séddik Oumahfi originaire du

village Tassiéra - Douar Tamokra - Commune mixte

d'Akbou ( créée en 1874) - Département de Constantine.

 

   Malgré la guérre et la misère, lorsque nous étions petits AMAROUCHE Khédidja, Abdérrazick dit Abidi frére et soeur

et moi le neveu Ahmed Salah dit Larbi vivant sous le même

toit  en fréres & soeurs orphelins de nos pères qui nous

avaient laissé dérrière avec nos méres redevenues veuves

toutes jeunes, nous n'avions pas de soucis. Nous vivions inconsciemment notre indigence, nos miséres et tous les  dangers multi-risques . C'était lors du recensement de la population que nos présentes photos d'identités nous

avaient été faites je ne sais par quel photographe dépêché

sur les lieux et ni à quelle date précise, raison pour laquelle

elles ne sont pas légendées. Nous ne disposons même

pas de cette culture d'ailleurs.....

 

   Nous voilà déjà entrain d'entamer le soir de notre vie. Les problèmes de la vie avec ses innombrables facteurs ont

largement contribué à nous séparer, voire à nous diviser et

à nous éparpillé voilà déjà un quart de siècle depuis 1985

année aucours de laquelle était morte ma mére en la

personne de Madame AMAROUCHE Belkacem dit Kassa

ben Lakhdar ben Kassa née  CHEKERKER Hadjila.

 


Saturday 17 December 2011, a 13:43
EL- MAÏN 1957 : " L'hélico & le T6 survolent le ciel."
 

Bonjour !

L'association assirem "EL- MAÏN" nous envoie une archive photo souvenir des
hélicoptères et partage avec nous une autre du T6 utilisés pendant la guerre
d'Algérie  pour que nul(le) n'oublie le prix fort en sacrifices suprêmes, en patiences, en
résistences, en tenacité, sur fond de misères, d'indigences et de douleurs avec toutes ses
couleurs par toutes les algériennes et par tous les algériens que nous partageons entre
nous toutes et nous au jour comme aujourd'hui. C'est véritable encouragement à un encouragement. Et c'est ça l'espoir justement.


    • Mahmoud Bouchemoua Bravo! On reconnait bien nos
    • montagnes avec Fréha en arrière plan, mais quelle
    • est l'année et le mois de cette photo ?
      Il y a environ une heure · J'aime
    • El Main, petite kabylie ‎1957 a elmain
      Il y a environ une heure · J'aime
    Bonjour El-Maïn et Mahmoud Bouchemoua en 1957 ?
  • D'accord ! Mais si l'auteur(e) de la photo se trouve
  • devant nous, nous aimerons lui poser la question de
  • savoir à partir de quel endroit s'était-il positionné pour
  • la filmer ? Du terrain d'attérissage des hélicoptères
  • (actuel centre de santé) et parfois même, des coups du
  • canon de 75 mm pour lancer des attaques ciblées contre
  • les villages environnants comme Tansaout, Tachouaft,
  • Agumoun Beni "Ath" Khiar Fréha, Mézrarègue entre autres
  • quand qu'il y a du grabuge, de quelque chose qui bouge
  • jusqu'au jour où avait été décidée l'mplantation d'une
  • antenne de ce poste militaire à ce village d'Ouled Sidi-Idir
  • redevenu fief du F.L.N./A.L.N en remplacement du refuge
  • d'El-Maïn créé à la fin de 1955 réoccupé en 1957 ? De celui
  • où se trouve actuellement le cimetière des martyrs ? A partir
  • de Tizi l'ancienne place commerciale et publique ? A partir de Thighiltse Tahlamaste(la colline centrale) ? De la montagne
  • où se trouvait le mirador ? A partir de l'une des guerrittes de
  • la harka 403 ou de la 404 ? En un mot : à partir d'où ? Nous attendons d'autres photos si intéréssantes et nous
  • remercions l'association assirem pour ce partage, aussi bien
  • que son auteur(e) qui la lui confié.



    Bonjour !

    L'association " assirem El-Maïn " partage avec nous également, la photo souvenir du
  •  fameux T6 survolant le village redevenu siège du nouveau poste militaire installé le
  • 07 Avril 1957 après de violents combats entre les katibas de l'A.L.N avec l'armée française
  •  lors du déclenchement d'une subite opération de ratissage sur les lieux acquis par la
  • révolution depuis la fin de l'année ......1955, à la suite du décampement du premier
  • contingent occupant l'école publique vidée de ses élèves.

    Il nous reste à retrouver dans nos recherches, les photos du capitaine français
  • Georges Laurent dit "JOJO" selon Naourt Albert et celles des capitaines de l'A.L.N ayant
  • été à la tête de leurs katibas (compagnies), tout comme celles des anciennes fontaines.
    Issaad Guenzet a ajouté 2 photos à l'album Hélicoptère Française a Ilmain vers les
  • montagnes de Guenzet 1957.
  • Hélicoptère Française a Ilmain vers les montagnes de
  • Guenzet en 1957.(2 photos )
    par 3ami ahmed de ILMAIN
    J'aime·


  • Boussad Lazela vraiment c merveilleux
    Il y a 36 minutes · J'aime
  • Issaad Guenzet je suis en contacte toujours avec des
  • gens qui ont l'archive de Guenzet ithyaala. mais tu
  • connais les vieux bous3ad .
    Il y a 33 minutes · J'aime

  • Ahmed Amarouche Bonjour Issaâd ! Nous continuons nos cherches inlassablement pour qu'un jour, nous tomberons
  • sur un grand paquet de photos d'El-Maïn, Guenzet, Aïn
  •  Legradj, Beni-Ourtilane, Bou-Hamza, Tamokra, Djaâfra et
  • Teffreg et nous les partagerons ensemble car notre histoire intimement liée dans le bien et dans le pire qu'on le veuille
  • ou non. Seulement, il faut que nous ayons l'intelligence de
  • faire défalquer l'histoire de la civilisation d'avec celle des évènements de la guerre d'Algérie 1954-1962. Merci Issâd
  • pour ton commentaire et la prise de ta part du droit historique
  • car cet hélicoptère transporte les soldats d'El-Maïn, de
  • Guenzet, de Beni-Hafed et de Beni-Ourtilane lors du déclenchement d'une opération de ratissage certainement de grande envergure dans la région où quelque chose cloche du
  • point de vue des autorités militaires françaises de l'époque. Peux-tu chercher à savoir autour de toi auprès des vieux personnages les noms des capitaines gestionnaires des
  • postes de Guenzet et d'Aourir Ou Eulmi ? Si tu as des amis en France, dis leur de lire le livre de la guerre d'Algérie tome III
  • que j'avais lu là-bas, sur les pages duquel un certain François Désormonts témoigne de son service militaire passé à Aourir Oueulmi comme instituteur et puis muté à El-Maïn à l'Automne 1961. Il avait parlé de Guenzet. Ce livre est édité aux editions Messidor - Temps actuel...Paris.
    il y a quelques secondes · J'aime

  • Ahmed Amarouche Il y a peut être aussi qu'il y a des craintes
  • cher Yessaâd, sans compter les avares ou qui ne savent pas l'importance de ces choses là côté culturel n'ayant rien à voir
  • avec le commercial.
    Il y a 2 heures · J'aime
  • Issaad Guenzet merci 3aémi ahmed pour ces rares
  • photos les plus chères. nchallah un jour notre album
  • historique sera plein des photos. et pour mes photos
  • sont tous tes photos 3ami ahmed vous pouvez apprendre
  • ce que vous voulez .
    Il y a environ une heure · J'aime
  • Ahmed Amarouche C'est très très gentil Issaâd de ta part.....
  • Ces photos, sont les nôtres. Chaque habitant des familles
  • de villages de nos régions a un droit dessus tout
  • simplement parce qu'il a souffert d'une façon ou d'une autre.
  • Aussi, la culture pacifique légale et universelle de notre
  • région appartient aux jeunes générations pour qu'un jour,
  • elles les retransmettrons aux générations d'après
  • additionnées à leurs propres souvenirs et leurs albums
  • photos publics. publics. Oui Issaad Guenzet, un jour, notre
  • album historique sera pleins de photos, de coupures de
  • journaux, d'enveloppes oblitérées, de documents et d'écrits
  • sur les évènements ou bien sur nos différentes sensibilités
  • socio-culturelles. Un autre jour, si Dieu le veut, nous ferons
  • une photo commune toi et moi.
    Il y a 5 minutes · J'aime

  • Hanane Tendresse Imazighen vraiment issaad baraka
  •  allaho fik
    Il y a 22 minutes · J'aime
  • Issaad Guenzet yberek fik hanane merci . je vous donne
  •  tout ce que je connais .le grand merci se rendra a notre
  • chère 3ami ahmed Amrouche de Ilmain
    Il y a 17 minutes · J'aime · 1
  • Hanane Tendresse Imazighen rebi yjahiw ou toulat la3mar nchallah
    Il y a 16 minutes · J'aime
  • Issaad Guenzet c'est un Homme qui aime guenzet
  • comme Ilmain le plus beau de sa vie c'est que il cherche
  • dans l'histoire et il nous a enrichis notre histoire par ses

  • connaissances .
    Il y a 13 minutes · J'aime
  • Ahmed Amarouche Cher Issaad Guenzet dis le et répètes le.....J'aime Guenzet, Beni-Hafed, Beni-Ourtilane et
  • Tamokra, comme j'aime El-Maïn....Aucune différence de
  • quelque nature que ce soit et encore un peu plus
  • spécifiquement, Guenzet puisqu'il était notre siège
  • communal en 1963 et que tous nos receveurs des
  • PTT feux Boukchida Mokrane et Ferihi Mohamed Amokrane
  • étaient de chez vous. Aussi, nous avons deux belles familles là-bas. Les Meddour et les Saïdi cher Issaad Guenzet !

Présentation
ALAS : je suis déjà membre chez vous sous le titre de :"actuart," et comme j' ai oublié mon login et mot de passe, je suis contraint par la force des choses de rouvrir ce nouveau compte. Donc, je suis la même personne que celle précédemment évoquée et ma photo le prouve.
Commune El-Maïn
Présentation :

Historiquement douar rattaché à la commune mixte des Bibans ayant le siège social à Bordj Medjana - Canton judiciaire de Mansourah - Arrondissement de Sétif - Département de Constantine.

Du fait des événements commencés à la fin de l'année 1955 dans la région après le déclenchement de la révolution du premier Novembre 1954, la localité redevient une zone interdite fief du F.L.N/A.L.N qui lance de nouvelles structures organiques de types révolutionnaire en remplacement des anciennes djemaâs traditionnelles dissoutes et ce, jusqu'au 06 Avril 1957.

Le 07 Avril 1957 un poste militaire s'installe dans ce coin isolé au terrain extrêmement difficile dont la seule piste d'accès traversant une zone montagneuse et forestière le reliant avec Bordj Bou-Arréridj était coupée puis endommagée.

Les autorités militaires et administratives françaises avaient fait transformé ce douar en Commune El-Maïn après le rajout de quatre villages : Thaourmith, Boufenzar, Aourir et Takrombalt du douar Djaâfra pour redevenir un véritable camp de concentration hautement surveillé et quadrillé en le faisant découper de Bordj Medjana et la rattacher à l'arrondissement de Lafayette, département de Sétif nouvellement créé dont le génie militaire installé au village d'Ouled Halla ex : Janet ouvre une piste d'accès avec Guenzet en traversant la rivière de Lokhnak dont l'eau coule par dessus le pont en béton.

Cette commune avait été héritée à l'indépendance nationale de l'Algérie le 05 Juillet 1962.

Lors de la promulgation de la loi sur la réorganisation des communes, elle fût dissoute et se rattache avec la commune de Guenzet en même temps que Tittest.

Le 02 Janvier 1964 elle était découpée de la daïra de Bougaâ pour être rattachée à nouveau avec la commune de l'ex : Merdj Medjana prenant le nom d'El Khadra avec Teffreg et prête le nom du douar Djaâfra par la suite.

Le 02 Janvier 1984, El-Maïn redevient à nouveau une commune en perdant les trois villages Aourir, Boufenzar, Thaourmith de l'ancien douar Djaâfra.
J’aime · · Partager · il y a 9 heures ·

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
Beni-Hafed (Musée) : " Actualités facebook." k comme kabyle (19/04/2014 12:09)

tjrs le nom de cheri...

BENI-HAFED (Musée Ath Hafet) : " Par Chérif BOUTELLAA." k comme kabyle (19/04/2014 12:03)

pourquoi tu ecris un...

Le charmant village de BOUNDA - Douar DJAÂFRA. zoubir (07/04/2014 16:58)

Bonjour, Merci pour ...

Bordj R'Dir : " Souvenir d'une ballade ." أهل&#1 (26/03/2014 21:11)

belle images merci m...

Une école des années 1950. a ben (26/03/2014 18:14)

bonjour je sui parmi...

Métiers disparus : " Et ceux nouvellement apparus." jeux des enfants (21/03/2014 11:13)

jeux des gratuits jo...

BENI-HAFED (Musée Ath Hafet) : " Par Chérif BOUTELLAA." amezruy (21/03/2014 10:05)

tettzoukhoum s lehar...

An 2964 berbère : " Yennayer." rkyorcbtpw (27/02/2014 14:15)

ogxnvbmbt, <a hre...

An 2964 berbère : " Yennayer." pcnepbfapp (24/02/2014 18:19)

spjfubmbt, <a hre...

Offre d'emploi : " aucun cadeau." sarah (18/02/2014 23:52)

Merci d'avoir p...

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter de ce blog renseignez votre adresse mail :


mes catégories
Histoire locale. (3)
Coutumes & traditions. (3)
Indigences & misères. (2)
Le manque de photos. (2)
Vie scolaire. (2)
Souvenirs d'enfance. (2)
Le travail de la terre. (2)
Les souvenirs (2)
Les leçons. (2)
Les taxieurs. (2)
La guérre. (2)
La poésie. (2)
Développement local (2)
Les Dirigeants. (1)
Siiège : El-Mouradia. (1)
Alger-Orly Sud (1)
Les équipes. (1)
Archive historique. (1)
Lieux de mémoire. (1)
Légende. (1)
Apprendre sa leçon. (1)
L'emblème national. (1)
Accueil à Barbès 18 ème (1)
Les champs. (1)
Gare Austerlitz/Poitiers (1)
La maison. (1)
Fruits & produits. (1)
Les métiers/l'émigtation (1)
L'olivier (1)
Les symboles culturels. (1)
Térre d'écrivains. (1)
Les provisions (1)
Lire-écrire-compter. (1)
Souvenirs & mémoire. (1)
Passage Kracher Paris (1)
Les adresses. (1)
Enfants peuple conjugal. (1)
Chemin sablières Alger (1)
Ancienne photo de classe (1)
Une iconographie. (1)
Une légende. (1)
Foyer sportif. (1)
Le conjoint 1er Ministre (1)
Le Chef de famille. (1)
Science & conscience. (1)
L'emploi. (1)
Le test. (1)
L'exercice. (1)
L'entretien des arbres. (1)
Foyer de jeunes. (1)
Les liens. (1)
La culture. (1)
Recherches de photos. (1)
Se former. (1)
Cultures locales. (1)
L'économie locale. (1)
Les fêtes estivales. (1)
L'arboriculture. (1)
Coutumes & tradicions. (1)
Les légendes. (1)
Le Lundi 19 Juin 1965. (1)
La croisée des chemins. (1)
L'Algérie Indépendante. (1)
Les feux de cheminées. (1)
Le caroubier vit 500 ans (1)
Prières & Méditations. (1)
Le Puissant Créateur. (1)
Le mercantilisme nuisant (1)
L'équilibre écologique. (1)
Un parcours mystique. (1)
El Balagh El Djézaïri. (1)
Le développement durable (1)
Naissance du périodique. (1)
MMACU/AL disparu (1)
Instruction Française. (1)
Premières ECOLES. (1)
La famille. (1)
La céllule de base. (1)
Les jeux. (1)
L'école. (1)
Parents & enfants. (1)
Le harcélement moral. (1)
La plantation des arbres (1)
Maitrise du métier. (1)
Sur le tas. (1)
Les allusions. (1)
Le mysticisme. (1)
Les personnages. (1)
Sur les traces du passé. (1)
Premiers Instituteurs. (1)
Leurs usages. (1)
Mariages (1)
L'art (1)
Décès. (1)
Naissances. (1)
Fruits et produits. (1)
Les législations. (1)
La neige au village. (1)
Le camion Hotchkiss. (1)
EPICERIE MOUNNAH (1)
Convergences. (1)
Le voyage.à BBA. (1)
S'agit-il d'un présage ? (1)
La parole est d'argent. (1)
Le poste vu du Mirador. (1)
Recomposition du film. (1)
Recherches d'archives. (1)
Divergences. (1)
J'aime mon pays. (1)
Le travail : un besoin. (1)
Les martyrs. (1)
Le prix du triomphe. (1)
Les justes causes. (1)
Un honneur. (1)
Une dignité humaine. (1)
Mais toujours du courage (1)
Un dommage. (1)
Affichage. (1)
Le silence est d'or. (1)
Restitution de l'école. (1)
ECOLE (1)
Les retours à l'école. (1)
Les déménagements. (1)
La guérre d'Algérie (1)
EL - MAIN (1)
IGHIL TIZI (1)
Culture Educative. (1)
Justice sociale (1)
Développement durable (1)
Retrouvailles d'un emplo (1)
Déménagement (1)
Déménagement des soldats (1)
ECOLE - CASERNE. (1)
Un peu d'histoire locale (1)
Restitution de l'école (1)
Une nouvelle rentrée. (1)
Le poste militaire. (1)
Exode rural (1)
Le remue-ménage. (1)
Le retour au village (1)
La voiture de mon père. (1)
Réconciliations. (1)
Pensées. (1)
Félicitations. (1)
Le crieur public. (1)
Le cordonnier. (1)
Respéct moral. (1)
La térre natale. (1)
Guérre & misères (1)
Le soutien capital. (1)
Le séjour à l'hôpital. (1)
Le forgeron. (1)
Les objets. (1)
Fausses victimes. (1)
L'eau source de vie. (1)
De la léctures des lois. (1)
Le dérapage. (1)
Respéct des lois. (1)
Egalité devant la loi. (1)
Les artisans. (1)
Les outils d'autrefois. (1)
Conformisme des normes. (1)
Patrouille militaire. (1)
Les fontaines autrefois. (1)
Ecole d'EL-MAIN 1920/50 (1)
La tenue réglementaire. (1)
Les séances d'études. (1)
Autrefois à l'école. (1)
La rude saison hivernale (1)
Le poêle pour chauffer. (1)
Disputes. (1)
Le trajet. (1)
Entrée à l'école. (1)
L'ordre de démobilisatio (1)
Ses incidents. (1)
Grandeurs & misères. (1)
Recherches des repères. (1)
Les cafés maures. (1)
Les amandiers. (1)
Mémoire en péril. (1)
La mosquée. (1)
La guérre (1)
La Mairie. (1)
La Médersa. (1)
L'abîme. (1)
Merveilles du monde. (1)
L'enfance (1)
Culture universelle (1)
Patrimoine de l'humanité (1)
Diversités & Démocratie (1)
L'adolescence (1)
Le monde scolaire (1)
Entre générations (1)
Vie mondaine (1)
Le journal (1)
Ecole de Biville (1)
Culture(S) (1)
Images de jeunesse (1)
Les risques (1)
Les métiers (1)
Etat comparatif adresse (1)
La France (1)
La prévention (1)
Les sources du droit (1)
Photos de vacances (1)
Les obligations (1)
Les devoirs (1)
Les anniversaires (1)
Animation locale (1)
Les bonnes actions (1)
Le travail (1)
moral (1)
Un devoir civique (1)
L'utile et l'agréable (1)
Sciences humaines (1)
De la prévention (1)
Architecture (1)
Patrimoine (1)
une dignité (1)
Un honneur (1)
Economie (1)
Paris (1)
Enfance & innocence (1)
Scène de vie culturelle (1)
Culture & tourisme (1)
Charmes d'autrefois (1)
Le travail est un droit (1)
En Kabylie (1)
Vie civile (1)
Géographie physique (1)
Les yeux & le plaisir. (1)
Patrimoine communal (1)
Biens publics (1)
Archives historiques (1)
Confréries religieuses (1)
Heritage populaire (1)
Surprises techniques (1)
Naguère la guerre (1)
Jadis la Kabylie (1)
Risques de perte (1)
La documentaion (1)
Collège de France (1)
Culture (1)
Bruxelles (1)
Belgique (1)
Sur les pas des anciens (1)
La Tariqa alawia (1)
Culture découverte (1)
Antiquité (1)
Histoire (1)
Le calendrier Yennayer (1)
Histoire des berbères (1)
Le passé menacé (1)
Collection (1)
Souvenirs d'autrefois (1)
Collection photo école (1)
Transports en commun (1)
Communications (1)
Jadis et naguère (1)
1952 : A l'école (1)
Le tourisme (1)
1957/62 : Monde scolaire (1)
1954/62 : La guerre (1)
Village : ARASSA. (1)
Beni-Ourtilane (1)
L'actualité (1)
Le passé (1)
Création (1)
Invention (1)
La réalité (1)
Nouvelles réalisations (1)
Histoire locale (1)
Indemnisations (1)
Expropriations (1)
De l'éducation (1)
Récompenses et punitions (1)
Le soufisme & confréries (1)
Une nostalgie. (1)
Un manque de légende. (1)
Anciennes d'anton. (1)
Le réformisme. (1)
Le nationalisme. (1)
Guérre & misère. (1)
Véhicules d'autrefois. (1)
Evenements de la vie. (1)
Anciens véhicules. (1)
Les changements. (1)
Droits de succéssions. (1)
Communications. (1)
Les chants mystiques. (1)
Les nachids. (1)
Le Coran. (1)
Transports férroviaires. (1)
L'acte communicatif. (1)
Vieilles constructions. (1)
Les trains. (1)
Les transports. (1)
Le certificat d'études. (1)
. (1)
Sidi Ammar Boucénna. (1)
Les Ath Sidi Yahia. (1)
Les Ivoussaâdiyènes (1)
Gloires & prestiges. (1)
Patrimoine humanité. (1)
L'UNESCO. (1)
Patrimoine UNESCO. (1)
Le Soufisme (1)
Culture universelle. (1)
Honneurs & horreurs. (1)
Les pouvoirs. (1)
Autrefois. (1)
Réchauds. (1)
Poêles. (1)
Cheminées. (1)
La légende. (1)
Un sage méssage. (1)
Les métiers d'autrefois. (1)
L'écoulement des produit (1)
Le troc. (1)
La musique. (1)
L'art créatif. (1)
L'identité culturelle. (1)
Le droit. (1)
Les preuves. (1)
Les enquêtes policières. (1)
L'académie berbére. (1)
Le cinéma. (1)
La racine d'un arbre. (1)
La généalogie. (1)
Les scénarios. (1)
Les jeux de rôles. (1)
L'art et la manière. (1)
Les chansons populaires (1)
L'écriture (1)
Le patrimoine éducatif (1)
Les musées (1)
Les bibliothèques (1)
La lécture (1)
Les dictées. (1)
Coutumes & traditions (1)
Le génie humain. (1)
Les fables. (1)
Branches & fruits. (1)
Le patrimoine kabyle. (1)
Le chamin de l'école. (1)
L'édification nationale. (1)
La jeunesse. (1)
L'indépendance. (1)
Mes livres. (1)
Mes cahiers de classe. (1)
Les connaissances. (1)
Le savoir. (1)
L'enseignement. (1)
Une vision des choses. (1)
La réaction à un article (1)
Ordre aux civils réfugié (1)
Déménagement militaire. (1)
Le sage méssage (1)
L'héritage. (1)
Lien : jeunesse d'Albert (1)
Maisons anciennes. (1)
La lécture. (1)
Art de bien vivre. (1)
Architécture homogéne. (1)
Affaire de goûts. (1)
Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«janvier 2012»
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
archives
2014-03 (5)
2014-02 (4)
2014-01 (4)
2013-12 (29)
2013-11 (23)
2013-10 (45)
2013-09 (57)
2013-08 (25)
2013-07 (33)
2013-06 (13)
2013-05 (9)
2013-04 (6)
2013-03 (10)
2013-02 (29)
2013-01 (24)
2012-12 (35)
2012-11 (22)
2012-10 (20)
2012-09 (37)
2012-08 (49)
2012-07 (81)
2012-06 (1)
2012-04 (26)
2012-03 (51)
2012-02 (52)
2012-01 (34)
2011-12 (55)
2011-11 (32)
2011-10 (46)
2011-09 (94)
2011-08 (104)
2011-07 (41)
2011-06 (59)
2011-05 (60)
2011-04 (29)
2011-03 (17)
2011-02 (26)
2011-01 (24)
2010-12 (23)
2010-11 (17)
2010-10 (24)
2010-09 (52)
2010-08 (82)
2010-07 (82)
2010-06 (116)
2010-05 (115)
2010-04 (81)
2010-03 (78)
2010-02 (54)
2010-01 (92)
2009-12 (72)
2009-11 (78)
2009-10 (69)
2009-09 (33)
2009-08 (47)
2009-07 (43)
2009-06 (44)
2009-05 (59)
2009-04 (61)
2009-03 (27)
2009-02 (16)
2009-01 (25)
2008-12 (10)
2008-11 (8)
2008-10 (7)
2008-09 (36)
2008-08 (29)
2008-07 (10)
2008-06 (16)
2008-05 (116)
2008-04 (42)
2008-03 (13)
2008-02 (7)
2008-01 (4)
2007-12 (13)
2007-11 (14)
2007-10 (21)
2007-09 (45)
2007-08 (34)
2007-07 (21)
2007-06 (54)
2007-05 (12)
2007-04 (18)
2007-03 (13)
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Best Of
GUELAGUEL (El-Maïn) : " Souvenirs des anciens."

Bruxelles Bienvenue : "
A la claire fontaine : " L'eau si belle."
Alsace Europe :
Visites depuis

Le début du mois : 19138

Le mois dernier : 18413

L'ouverture du blog : 683986


** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact